Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2020

Le soufflé : c'est gonflé !

Il a si mauvaise réputation que bon nombre de grands chefs l'ont soigneusement écarté de leur carte ! Car hélas, le résultat n'est pas toujours au rendez-vous !... D'ailleurs, le maître Antonin Carême lui-même (1784-1833) affirmait volontiers que le grand danger du soufflé résidait surtout dans  le " dessoufflage "!

soufflé aux crevettes 2.jpg

Antonin Carême (1784-1833)

Pourtant, sa recette est toute simple : de la sauce béchamel à laquelle on ajoute des jaunes d’œufs, une garniture de fromage, légumes, morceaux de viande ou poisson…, puis des blancs d’œufs battus en neige. Passé au four, l’air contenu dans les blancs d’œuf se dilate, entraînant le gonflement de l’ensemble. Il peut être servi comme plat principal accompagné d'une salade ou sucré en dessert.

Son histoire est semble t'il ancienne : les historiens le font remonter au Moyen-âge. A noter qu'au XVIIIème siècle,   le mot " soufflé " s'emploie pour désigner un degré de cuisson du sucre. Après avoir trempé une écumoire dans un sirop et "soufflé" à travers les trous, les bulles d'air devaient prendre la forme de flocons. Deux siècles plus tard, il qualifie une préparation sucrée ou salée qui, cuite au four, gonfle comme si on la soufflait.

soufflé aux crevettes 0.jpg

La recette normande que je vous propose aujourd'hui est celle du soufflé aux crevettes.* Pour 6 personnes, il vous faut 3 cuillerées à soupe de farine, 50 g de beurre, 1/4 de litre de lait, 300 g de crevettes décortiquées, 3 œufs, du sel et du poivre.

souffle aux crevettes 3.jpg

Avec beurre, farine et lait, faites une béchamel très épaisse. Salez et poivrez. Passez les queues de crevettes au hachoir ou au mixer et ajoutez-les à la béchamel. Ajoutez alors des jaunes d’œufs et mélangez-les bien. Battez les blancs d’œufs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation. Beurrez un moule à soufflé et versez la pâte dedans. Faites cuire 40 minutes environ et servez aussitôt.

Bon appétit !

 

*Recette extraite de "Cuisine de Normandie" de C. Délu - Ed. Denoël, 1988,

01/03/2020

La Noble Maison d'Harcourt en Normandie

La noblesse, le plus envié des trois ordres pour son prestige, ses droits et privilèges, son assise foncière et son mode de vie, domine le monde rural, en Normandie comme ailleurs sur tout le royaume. Au XVe siècle, on comptait dans notre belle province sept comtés et 4 000 fiefs nobles. Une densité nobiliaire forte, toutefois en rapport avec l'importance du duché.

Parmi la noblesse nobiliaire normande, la Maison d'Harcourt est l'une des plus anciennes grandes familles subsistantes. D'extraction féodale, la filiation de la maison d'Harcourt est suivie depuis l'an 1094.

noblesse armes harcourt.png

Armes de la Maison d'Harcourt

Nous sommes à l'automne 911. Le roi des Francs Charles III le Simple (879-929) et le chef Viking Rollon le Marcheur (+ 928) viennent de parapher le traité de Saint-Clair-sur-Epte. En contrepartie de l'arrêt de ses pillages, Rollon reçoit du roi Charles le Simple un vaste territoire entourant Rouen, compris entre l'Andelle et la mer , qui deviendra, environ cent ans plus tard, le duché de Normandie.

De retour sur ce qui est dorénavant ses terres, Rollon va récompenser lui-même ses principaux fidèles, ceux qui étaient à ses côtés lors de ses expéditions contre les Anglais et les Neustriens, en leur distribuant des terres. Parmi elles, la seigneurie d’Harcourt, près de Brionne. Elle va échoir à Bernard le Danois.

Le personnage est connu par la chronique du chanoine Dudon de Saint-Quentin (960/970-1026/1043). Bernard le Danois serait le père de Torf et, ainsi, à l’origine de deux grandes familles anglo-normandes, les Beaumont et les Harcourt. Si l'on ne possède pas de preuve d'une filiation entre Bernard le Danois et Torf, cette filiation est cependant mentionnée par de nombreuses généalogies et a été reconnue par les rois de France, comme en attestent notamment les lettres patentes octroyées par Louis XIV pour l'érection du duché d'Harcourt en 1700.

noblesse philippe d'harcourt.jpg

Philippe d'Harcourt, Evêque de Bayeux, fils de Robert Ier d'Harcourt

et petit-fils d'Anquetil d'Harcourt, seigneur d'Harcourt

Turquetil (960-1020), le fils de Torf, baron de Tourville, sera le gouverneur de Guillaume le Conquérant durant sa minorité. Son fils, Anquetil, sera le premier seigneur d'Harcourt connu sous ce nom. Après lui, son fils Errand d'Harcourt aurait participé en 1066 aux côtés de Guillaume le Conquérant à la conquête de l'Angleterre. La filiation suivie commence avec Robert Ier d'Harcourt, dit le Fort, mort avant 1118, peut-être frère ou neveu d'Errand d'Harcourt.

noblesse chateau d'harcourt.jpg

Le château d'Harcourt (XIIe siècle )

Cette terre d'Harcourt se situe au centre-ouest du département de l'Eure. Appartenant à la région naturelle de la campagne du Neubourg, elle occupe un territoire compris entre la vallée de la Risle, à l'ouest, qui marque la limite avec le Lieuvin et une petite vallée sèche, à l'est, dans laquelle serpente la voie verte Évreux-Le Bec-Hellouin. Un premier château y fut construit vers le XIe siècle. Édifié en terre et en bois, et ceint d’une palissade et d’un fossé, il fut remplacé au cours de la seconde moitié du XIIe siècle par un édifice en pierre, l’œuvre de Robert II d'Harcourt (1142-1212), compagnon de croisade de Richard Cœur de Lion (1157-1199).

A suivre...

 

Biblio. "Généalogie facile - réaliser son arbre" - Hachette Collections, 2008 

"Larousse de la Généalogie" 2002 -"Revue française de Généalogie" n° 163 - Avril-Mai 2006

"Votre généalogie" n° 76, 77, 78 - 2017

"Gé-Magazine" n° 218.

23/02/2020

Quand le froid, la peur et la faim tuaient en Normandie...

Sainte-Marie du Mont est une petite commune normande du département de la Manche. Elle se niche au sud-est de la presqu'île du Cotentin, pas très loin de la ville de Carentan. Elle est bordée à l'est par la Manche et à l'ouest par la baie des Veys. "Veys" est une forme dialectale normande du mot "gué". Il s'agit là d'un large estuaire où se jettent pas moins de quatre fleuves côtiers: la Douve, la Taute, la Vire et l'Aure. Si la hauteur d'eau y est peu importante, à marée basse, c'est un désert de sable de 7 km2.

ste marie du mont église.jpg

Eglise Notre-Dame de l'Assomption de Ste-Marie du Mont (XIe siècle)

 

Nous sommes le 6 avril 1729. L'hiver passé a été long et rude sur tout le royaume de France. En ce début du mois d'avril, il gèle encore dans nombre d'endroits et le printemps si attendu, si espéré, qui a tant tardé à venir, se montre des plus capricieux. Il y a deux jours, une tempête particulièrement violente a eu raison d'une frêle embarcation de pêche et en ce triste jour, on enterre l'un des quatre marins.

Le vicaire de l'église Notre-Dame de l'Assomption, Louis Symon, ouvre le registre des baptêmes, mariages et sépultures et y écrit ceci :

ste marie du mont.png

"Le sicième jour d'avril aud(it) an 1729, le corps de Nicolas Le Costé fils Jacques, aagé d'environ saize à dis sept ans, de la paroisse de Jobourg près Cherebourg, lequel étant décédé du jour d'avant hier dans un petit vaisseau qu'ils avoint été achepter aud(it) Cherbourg, et ayant été jettés par la tempeste dans la baye du Vay, led(it) Nicolas le Costé seroit décédé dans son vaisseau avant que d'ariver à terre par la force de la peure, du froy et de la faim, ce qui nous avoit été certifié par Etienne Delay, Jean Le Canu et Jean Richard, ses compagnons qui pnt avec nous signé au présent. Et suivant l'ordre et la permission accordez au S(ieu)r curé de ce lieu par Mr de Molion Brohier, lieutenant de la mireauté (sic), nous, Louis Symon, vicaire de ce lieu, l'avons inhumé dans le cimetière de cette église en présence des sus dénommez et Jacques Benoist et de Jean Legros de ce lieu."

ste marie du mont,plages de normandie,tempête du 4 avril 1729

Sainte-Marie du Mont sera, le 6 juin 1944, le premier village libéré de France. Les troupes américaines de la 4e division d'infanterie y débarquèrent ce jour là sur le plage de de la Madeleine, renommée pour l'occasion "Utah Beach".

 

Biblio. "Revue Généalogique Normande" n°123 -  2012.