Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2018

Les Pierres Pouquelées de Vauville

Sur la côte Ouest du bras de la Manche, sur un vaste promontoire couvert d’ajoncs et de bruyères surplombant l’anse de Vauville, près de La Hague, entre le cap de Flamanville et les falaises de La Hague, se trouve un site mégalithique qui n'a rien à envier à ses semblables bretons.

Pierres_Pouquelées4.JPG

Des "pierres pouquelées" ont été appareillées ensemble ici, de main d'homme, dans un but encore aujourd'hui énigmatique.

Le mot "pouquelé" vient de l'ancien normand "pouque" qui désigne une poche. L'ajustement de ses pierres mégalithiques formaient des poches comme les dolmens. Le terme "pouquelé" a donné par déformation "pierres couplées", "encouplées" ou "accouplées", c'est-à-dire appareillées ensemble de main d'homme. Il s'agit là d'une terminologie utilisée essentiellement en Normandie et dans les îles Anglo-Normandes pour désigner un alignement de pierres formant un monument mégalithique de type dolmen.

pierre pouquelées 2.jpg

Plan de l'allée couverte dans son état actuel - Dessin de Cyril Marcigny, Hubert Lepaumier, Emmanuel Ghesquiere - Un nouvel inventaire des Mégalithes de la Manche - Bulletin du G.R.A.C N° 7 avril 1996, p.44

 

Sur une plate-forme dominant la mer, à 134 mètres de hauteur, au milieu des joncs et des bruyères, on trouve une allée de rochers dont la disposition soigneuse n'est en rien due au hasard. L'allée est longue d'une quinzaine de mètres sur un mètre de large. Sur les pierres de quartzite silurien qui composent les parois, sont posés des rochers de granodiorite provenant probablement du gisement de la baie des Fontenelles, situé à trois kilomètres de là et à une altitude proche du niveau de la mer. . Comment ces rochers ont-ils été montés là ? Par qui ? Et pourquoi ? En vérité, on ne sait pas grand chose si ce n'est que cette allée couverte, de type " armoricain " était une sépulture collective érigée durant la civilisation néolithique, il y a 4 500 ans environ.

Pierres_Pouquelées3.JPG

 

Le site a fait l'objet de recherches archéologiques partielles conduites par les premiers membres de le Société Académique de Cherbourg en 1755, l'année même de sa fondation. Ce furent là les premières investigations menées en Basse-Normandie sur un site préhistorique.

Dans les années 1830, les paysans de la région faillirent détruire l'ensemble pour utiliser les pierres afin de construire un pont. Par chance, le préfet de l'époque s'y opposa et fit remettre le site en état. L'allée couverte a été classée Monument historique, ce qui la sauva définitivement du vandalisme.

 

Biblio et images : merci au site www.lahague.com

24/06/2018

Tableau de consanguinité, les débuts de la généalogie

"Plus ancien mode d'écriture de l'histoire, aujourd'hui science auxiliaire de l'histoire et porte d'entrée à la recherche pour les amateurs, la généalogie, une passion "si largement partagée de nos jours n'est pas nouvelle. A la fin du XIe siècle déjà, le comte d'Anjou Foulques le Réchin s'inquiétait de ne pas connaître l'histoire de sa famille au-delà de son arrière-grand-père. C'est en ses terres, en 1068, que des moines de l'abbaye Saint-Aubin d'Angers ont dessiné les plus anciennes généalogies conservées en France, les premières a être ornées de rameaux et de feuillage. Près de 1000 ans plus tard, cette figure de l'arbre généalogique est profondément ancrée dans notre imaginaire.

ARBRE GENE ABBAYE.jpg

Abbaye Saint-Aubin d'Angers

 

Aux environs de l'an Mil, alors que se met en place la société féodale et que se structure la famille, la généalogie va se diffuser et se diversifier dans ses usages. Elle se fait l'habile support de toutes sortes de discours d'ordre religieux, politique, juridique et social. Querelles successorales, réforme des pratiques matrimoniales, ambitions sociales nécessitent de véritables argumentaires généalogiques. A cette fin, didactique ou démonstrative, elle suscite l'image, la réclame même, pour faire passer plus subtilement son propos.

arbre généalogique,histoire de l'arbre généalogique,beaux arbres généalogiques

Les Carolingiens font l'objet dans l'Empire germanique des premiers dessins généalogiques de familles non bibliques. Les saints ancêtres, Arnoul et sa tante Gertrude, dominent l'ensemble de la lignée qui se déploie à partir d'un livre en rouleau tenu par les fondateurs. (Ekkehard, abbé d'Aura, "Chronica" - Biblio. Municipale d'Angers.)

La généalogie, sous sa forme graphique, a d'abord été, entre les mains du clergé, un outil de travail dans le cadre de la mise en œuvre de la doctrine du mariage chrétien entreprise par l’Église depuis l'époque Carolingienne. Le XIe siècle est marqué par d'importants efforts pour réguler les unions, limiter l'endogamie et éviter tout inceste alors défini comme union de parents séparés par moins de sept degrés de parenté.

arbre g 3.jpg

Isidore de Séville, Étymologies, copie du XIIe siècle - Biblio. Municipale d'Aix-en-Provence.

 

Pour juger de la proximité de parenté, les clercs avaient recours aux tableaux de consanguinité. Certains d'entre-eux étaient ornés de rinceaux et rameaux végétaux, avec au-dessus des cases des plus lointains ancêtres, parfois la représentation d'un couple identifiable à Adam et Eve."

 

Texte et photographies : "Mille ans d'histoire de l'Arbre Généalogique en France" de M.-E. Gautier - Ed. Ouest-France, 2008.

17/06/2018

Bonne chance à tous les candidats de la session 2018 !

C'est un vieux monsieur de 210 ans qui fait toujours tourner les têtes et est régulièrement remis en question ! Demain 18 juin, débutent les épreuves du bac, cuvée 2018.

bac 3.jpg

Né d'un décret impérial de Napoléon du 17 mars 1808, du latin médiéval "baccalarius" ("apprenti chevalier") et "laureatus" ("couronné de lauriers"), il fait en réalité suite au grade de capacité universitaire décerné depuis le Moyen-âge par l'Université de Paris. Sous l'Empire, il devient un grade d’État qui sanctionne, comme encore aujourd'hui, la fin des études secondaires et donne l'accès aux études supérieures.

bac 2 1.jpg

Une classe de Bacheliers en 1864

La première session du baccalauréat se déroule un an plus tard, en 1809, et ne réunit que... 31 bacheliers. Il est accessible aux jeunes garçons âgé de 16 ans et consiste en un oral d'une quarantaine de minutes.

C'est en 1830, qu'une première épreuve écrite est introduite et c'est 10 ans plus tard, qu'un règlement normalise les épreuves en introduisant la notion de programme, de listes d'auteurs et de questions possibles à poser par le jury.

bac 2.jpg

Diplôme décerné à Jules Michelet (1798-1874) en 1817

Les femmes ont été longtemps exclues du baccalauréat L'égalité ne sera réalisée qu'avec la réforme de 1924 uniformisant l'enseignement secondaire pour les deux sexes. La première femme a être diplômée en 1861, Julie Victoire Daubié, a dû batailler dure pour l'obtenir : malgré son succès aux épreuves, le Ministre de l'Instruction Publique de l'époque, refusera dans un premier temps de valider son diplôme au titre que cela "ridiculiserait le ministère". Il faudra les interventions conjointes d'Eugénie et de Napoléon III pour qu'il s'exécute.

L'an dernier, 729 600 candidats, y compris des formations agricoles, se sont présentés au Baccalauréat, 641 700 l'ont obtenus, soit un taux de réussite global de 87,9 %.

 

 

Biblio. et documents  "A l'origine du baccalauréat" - Article de Sonia Darthou - Revue "Historia" n° 834 - Juin 2016.