03/09/2014

Le mois de septembre...

 "Bel automne vient plus souvent

que beau printemps."

Dicton normand

Cette fois, pas d'empereur romain à l'origine du nom de ce mois ! Septembre vient du latin « septem » qui signifiait « sept », car il était le septième mois de l’ancien calendrier romain qui n'en comptait que dix, avant que les calendriers grégorien et julien ne le repousse à la neuvième place.

septembre gregoire XIII.jpg

 Pape Grégoire XIII (1502-1585)

Si les Romains plaçaient le mois septembre sous la protection de Vulcain, dieu du feu, fils de Jupiter et de Junon, chez les Gaulois, il était le « mois saint » ou le « mois d'automne », marqué par les vents et les marées d’équinoxe, comme l'appelait encore Charlemagne (742?-814).

septembre fructidor.jpg

Il est devenu « fructidor », tirant son nom « des fruits que le soleil dore et mûrit d'août en septembre », douzième et dernier mois du calendrier républicain, celui des battages et des labours comme illustré bien des années auparavant dans les livres d'heures.

septembre 1.jpg

Le temps qu'il fera en septembre est donné par le temps qu'il a fait au 2 janvier. Ce jour-là, une nouvelle perturbation pluvieuse balayait la France d’ouest en est avec du vent fort dans la moitié Nord. Des chutes de neige en montagne mais des températures de saison.

 

Biblio. "Almanach de la mémoire et des coutumes 1980" - Hachette 1979.

27/08/2014

Nous, soussignés, Louis, rois de France...

Durant près de quatre siècles, de 1461 à 1848, ces signatures auront force de loi ! Il s'agit de celles de nos neuf derniers rois, tous prénommés Louis.

 

IMG.jpg

C'est Louis le Pieux ou le Débonnaire (814-840) qui inaugure la série en l'an 814 quand il est couronné empereur d'Occident. Il est le quatrième fils de Charlemagne (742-814), né de son union avec la bavaroise Hildegarde de Vintzgau (758-783) .

louis le pieux.jpg

Miniature contemporaine de l'école de Fulda datant de 826 représentant Louis le Pieux

Louis XI, surnommé Le Prudent, (1423-1483), est couronné Roi de France en la Cathédrale de Reims le 15 août 1461.

Louis XII, (1462-1515), « le Père du peuple » est aussi celui de Claude de France (1499-1524), l'épouse de François Ier (1494-1547). Elle laissera son nom à une prune, la Reine-Claude.

Inaugurant un nouveau système monétaire français qui tiendra jusqu'à la Révolution française, c'est à  Louis XIII « Le Juste » (1601-1643) que l'on doit  l'institution du louis d'or en 1643.

Louis XIV dit Louis le Grand ou le Roi-Soleil (1638-1715) est de tous les rois de France celui dont le règne fut le plus long : 72 ans et 110 jours  ! Il finira toutefois par le laisser à son arrière petit-fils, le roi Louis XV dit Le Bien-Aimé (1710-1774).

Louis XVI (1754-1793), condamné à mort, sera guillotiné le 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution à Paris. Son fils, le dauphin de France, mort à la prison du Temple à l'âge de 10 ans, ne portera jamais le titre de Louis XVII, même s'il s'exerçait déjà à signer ainsi.

L'exil piteux de Louis XVIII dit Le Désiré (1755-1824) le 19 mars 1815 va laisser le champ libre à l'ex-Empereur Napoléon 1er, de retour de l'île d'Elbe.

Quant à Louis-Philippe d'Orléans (1773-1850), lorsqu'il monte sur le trône de France en 1830, il ne se doute certainement pas que son visage va passer à la postérité sous la forme d'une poire...

louis philippe.jpg

 Les Poires (Honoré Daumier, 1808-1879), transformation caricaturale parue dans le journal « La Caricature » en 1831.

 

 Biblio et photo : « Le grand livre des petites curiosités françaises » de J. Duhamel – Albin-Michel 2002,

 

10/08/2014

10 aout 1678, la fin de la guerre de Hollande

10 août 1678 : le traité de Mimègue met fin à la guerre de Hollande, six ans d'un conflit particulièrement meurtrier.

Tout débute en 1872 : le jeune roi Louis XIV (1638-1715), tout juste âgé de 34 ans, désire agrandir son territoire en s'emparant notamment de ceux des espagnols se trouvant à la frontière française, comme les Pays-Bas. Les Hollandais sont à cette époque de redoutables concurrents pour les marchands et fabricants de sa majesté, et ce malgré des tarifs douaniers français très protectionnistes institués par le grand Colbert (1619-1683) qui pensait que « si le roi assujettissait toutes les provinces unies des Pays-Bas, leur commerce devenant le commerce des sujets de Sa Majesté, il n'y aurait rien à désirer davantage» et le roi serait le plus heureux et le plus riche des monarques ! Ce raisonnement simpliste et flatteur ne pouvait que séduire l'orgueilleux souverain qu'était Louis XIV !

 

guerre de hollande 0.jpg

 

Le 6 avril 1672, le roi de France déclare donc la guerre à la Hollande. Ses 120 000 hommes sur le front ne devaient faire qu'une bouchée de ce pays « de marchands de fromage »  ! Mais, contre toute attente, les protestants Hollandais vont résister et tenir en échec le plus grand roi de la chrétienté qui n'obtiendra la victoire qu'au prix de violences indignes qui contribueront à accoler aux Français une image de cruauté et de sadisme et une réputation de voleurs.

 

guerre de hollande.jpg

 Louis XIV devant Maastricht

 

Car en Hollande, les troupes françaises vont réquisitionner tout ce qu'ils peuvent et rançonner l'ensemble des habitants. Dès le moindre signe de rébellion, hommes, femmes et enfants sont décimés, noyés, brûlés, trucidés sans mesure ni retenue. A la tête des troupes, le maréchal de Luxembourg (1628-1695) écrit qu'il y eut « des millions de bestiaux morts ou noyés, une furieuse quantité de peuple qui mourut de faim ». Lui-même, devenu gouverneur, donnera l'ordre de « griller tous les habitants du village de Swammerdam ».

 

guerre de hollande 3.jpg

Quand enfin le Traité de Nimègue est signé, la victoire est en demi-teinte pour Louis XIV. Bien sûr, à son retour à Paris, il est surnommé « Louis le Grand ». Néanmoins, malgré tous les morts et les milliers de soldats tués ou disparus, non seulement il n'a pas réussi à conquérir la Hollande qui a conservé l'intégralité de son territoire et a de plus obtenu la suppression des tarifs douaniers de Colbert, mais il a maintenant toute l'Europe unie contre lui !

Sans oublier que l'augmentation des impôts royaux indirects destinés à financer la guerre, comme la création de la taxe sur la consommation du tabac et l'utilisation du papier timbré servant à officialiser les affaires entre les particuliers, va provoquer en 1675 la révolte des Bonnets rouges en Bretagne.

 

Biblio. « Etonnantes Histoires de France et de Navarre » de D. Appriou – Larousse 2013.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.