10/08/2014

10 aout 1678, la fin de la guerre de Hollande

10 août 1678 : le traité de Mimègue met fin à la guerre de Hollande, six ans d'un conflit particulièrement meurtrier.

Tout débute en 1872 : le jeune roi Louis XIV (1638-1715), tout juste âgé de 34 ans, désire agrandir son territoire en s'emparant notamment de ceux des espagnols se trouvant à la frontière française, comme les Pays-Bas. Les Hollandais sont à cette époque de redoutables concurrents pour les marchands et fabricants de sa majesté, et ce malgré des tarifs douaniers français très protectionnistes institués par le grand Colbert (1619-1683) qui pensait que « si le roi assujettissait toutes les provinces unies des Pays-Bas, leur commerce devenant le commerce des sujets de Sa Majesté, il n'y aurait rien à désirer davantage» et le roi serait le plus heureux et le plus riche des monarques ! Ce raisonnement simpliste et flatteur ne pouvait que séduire l'orgueilleux souverain qu'était Louis XIV !

 

guerre de hollande 0.jpg

 

Le 6 avril 1672, le roi de France déclare donc la guerre à la Hollande. Ses 120 000 hommes sur le front ne devaient faire qu'une bouchée de ce pays « de marchands de fromage »  ! Mais, contre toute attente, les protestants Hollandais vont résister et tenir en échec le plus grand roi de la chrétienté qui n'obtiendra la victoire qu'au prix de violences indignes qui contribueront à accoler aux Français une image de cruauté et de sadisme et une réputation de voleurs.

 

guerre de hollande.jpg

 Louis XIV devant Maastricht

 

Car en Hollande, les troupes françaises vont réquisitionner tout ce qu'ils peuvent et rançonner l'ensemble des habitants. Dès le moindre signe de rébellion, hommes, femmes et enfants sont décimés, noyés, brûlés, trucidés sans mesure ni retenue. A la tête des troupes, le maréchal de Luxembourg (1628-1695) écrit qu'il y eut « des millions de bestiaux morts ou noyés, une furieuse quantité de peuple qui mourut de faim ». Lui-même, devenu gouverneur, donnera l'ordre de « griller tous les habitants du village de Swammerdam ».

 

guerre de hollande 3.jpg

Quand enfin le Traité de Nimègue est signé, la victoire est en demi-teinte pour Louis XIV. Bien sûr, à son retour à Paris, il est surnommé « Louis le Grand ». Néanmoins, malgré tous les morts et les milliers de soldats tués ou disparus, non seulement il n'a pas réussi à conquérir la Hollande qui a conservé l'intégralité de son territoire et a de plus obtenu la suppression des tarifs douaniers de Colbert, mais il a maintenant toute l'Europe unie contre lui !

Sans oublier que l'augmentation des impôts royaux indirects destinés à financer la guerre, comme la création de la taxe sur la consommation du tabac et l'utilisation du papier timbré servant à officialiser les affaires entre les particuliers, va provoquer en 1675 la révolte des Bonnets rouges en Bretagne.

 

Biblio. « Etonnantes Histoires de France et de Navarre » de D. Appriou – Larousse 2013.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

 

30/07/2014

Le mois d'août...

 Si août est beau, c'est signe que l'hiver sera bon.

(Proverbe normand)

C'est à l'empereur romain Auguste, « Augustus » (63 av. J.-C. - 14), que le mois d'août doit son nom. En 8 av. J.-C., c'est lui qui décida d'ajouter un jour au mois qui porte son nom afin qu'il en ait 31, soit autant que le mois de Juillet, appelé ainsi en l'honneur de Jules César (100 av. J.-C. - 44 av. J.-C.).

 

aout.jpg

 Statue d'Auguste dite de Prima Porta, Ier siècle av. J.-C., Musée Chiaramonti, Vatican, Rome

Chez les Romains, qui célébraient ce mois là la déesse Cérès, fille de Sature et de Cybèle, comme chez les gaulois, août était le temps des moissons, l'aoûtage. Le calendrier républicain le baptisera « thermidor ».

 

aout 2.jpg

 Enluminure représentant le mois d’août issu des Très Riches Heures du duc de Berry.

Si dans la tradition chrétienne, août est le mois de la Providence, en France, on a longtemps célébré le 15 août la fête du souverain. Cette tradition a été initiée par le roi Louis XIII (1601-1643). En 1637, toujours sans héritier après plus de 20 ans de mariage, le roi demande à ses sujets de faire ce jour là, fête de l'Assomption de Marie, une procession dans chaque paroisse afin que son désir de paternité soit exaucé. C'est le 5 septembre 1638 que son épouse Anne d'Autriche mettra au monde le futur roi Louis XIV. Depuis, on appelle « vœu de Louis XIII » la consécration par le roi de la France à la Vierge Marie.

 

aout 4.jpg

 Louis-Dieudonné, Dauphin de France, futur Louis XIV -anonyme, vers 1640.

Ce mois a également donné son nom à l'aoûtat, larve d'acarien provoquant des démangeaisons et allergies à cette période.

Traditionnellement, le temps qu'il fera en août est donné par le temps qu'il a fait le premier de l'An. En Normandie, on a relevé de belles éclaircies et des températures de saison. 

 

Biblio : « Almanach de la mémoire et des coutumes » Hachette, 1979.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

20/07/2014

Le centenaire qu'on ne fête pas !

Le 15 juillet dernier, un anniversaire a passé (presque) inaperçu. Pourtant, il s'agissait d'un centenaire ! Le centenaire de l'impôt sur le revenu !

impots-revenu-3.jpg

Pendant tout le XIXe siècle, le système fiscal français repose essentiellement sur des impôts indirects, rétablis par Napoléon, et sur les quatre contributions publiques instituées par la Révolution : la personnelle mobilière, la contribution des portes et fenêtres, la taxe foncière et la patente.

impots-revenu-1914 2.jpg

Mais, au lendemain de la guerre de 1870, la lourde indemnité à verser à l'Allemagne victorieuse alourdit l'endettement public. Une réforme fiscale s'avère dès lors nécessaire. L'idée des élus est d'introduire un impôt effectif sur le revenu à l'instar de ce qu'il se fait déjà en Europe et notamment en Grande-Bretagne depuis 1842.

Mais il n'est pas facile de réformer « un pays où il existe variétés 365 de fromages » ! Entre 1871 et 1906, plus de deux cents projets de loi vont se succéder donnant lieu à des débats parlementaires des plus animés voire houleux. Cependant, comme la mise en place d'une politique sociale réformiste exige de nouvelles ressources, il faut avancer... C'est malheureusement la Grande Guerre et la nécessité du réarmement qui va précipiter les événements.

impot joseph caillaux.jpg

 Joseph Caillaux (1863-1944)

Bien qu'il n'en soit pas l'auteur direct, on en attribue généralement la paternité de l'impôt sur le revenu à Joseph Caillaux (1863-1944), ministre des finances de Georges Clémenceau (1841-1929), dont le projet élaboré et déposé le 7 février1907, adopté par les députés en mars 1909, mais bloqué un temps par le Sénat, servira en fait de base à la future réforme. Après quelques amendements, il sera finalement voté le 3 juillet 1914 par la Haute Assemblée, un mois jour pour jour avant la déclaration de la guerre.

La loi du 15 juillet 1914 rendra effectif le recouvrement de l'impôt sur le revenu dès l'année suivante.

Un an plus tard, le 31 juillet 1917, une nouvelle loi augmente le poids de l'imposition et rend obligatoire la déclaration annuelle. Mais bonne nouvelle, son adoption conduit aussi à la suppression en 1926 de l'impôt sur les portes et fenêtres !

Biblio. Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.