Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recette normande

  • Saucisson du marin, régal des terre-neuvas

    Un saucisson normand ? Rien d'extraordinaire à priori. Un saucisson du marin ? Voilà qui est plus original !

    Qu'a t'il de particulier ce saucisson du marin êtes-vous entrain de penser ? Il s'agit d'une recette traditionnelle mise au point pour les terre-neuvas, ces pêcheurs du littoral et notamment de Fécamp qui, du XVIe au XXe siècle, partaient de longues semaines en mer pêcher la morue sur les Bancs de Terre-Neuve, au large du Canada. A bord, il fallait se nourrir et la conservation des aliments passait par la salaison. Une méthode qui convenait particulièrement à la viande de porc.

    saucisson du marin 1.jpg

    Le saucisson du marin, péché-mignon de ces hommes aux conditions de vie des plus rudes, était fabriqué à base d'échine entière non broyée, séchée à l'air pur et salée au sel marin. Entourés de paille destinée à absorber l'humidité de la viande, ils étaient ensuite stockés dans des caisses en chêne et pouvaient se conserver dès lors plusieurs mois.

    saucisson du marin 2.gif

    Pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, cette recette de saucisson du marin en salade cressonnée*.

    saucisson du marin 4.jpg

    Pour 8 personnes, prévoir 1 saucisson du marin**, un bouquet de cresson, 1/2 botte d'asperges vertes, 50 g de parmesan, de l'huile d'olive, du vinaigre balsamique blanc, du sel et du poivre du moulin.

    Trier le cresson et ôter les grosses tiges. Le Rincer. Éplucher les asperges vertes, les couper en deux dans le sens de la longueur puis en tronçons biseautés. Les faire cuire 4 minutes à l'eau bouillante saler. Faire rafraîchir. Réaliser la vinaigrette et assaisonner le cresson. Couper des tranches fines de saucisson ainsi que des lamelles de parmesan. Servir de préférence en verrines.

     

    Bon appétit !

     

    * Recette extraite de la revue "Normands en cuisine" n°1 -2013.

    ** Le saucisson du marin peut être éventuellement remplacé par de la coppa.

  • Crevettes à la Honfleuraise

    En Normandie, elle fréquente les estuaires et les zones sablo-vaseuses, telle que la Baie du Mont Saint Michel. On la trouve aussi à l'Est de la Baie de Seine, du côté de Trouville et d'Honfleur où la pêche à la « petite grise » est depuis bien longtemps une des spécialités du port. Vendue cuite ou vivante, la crevette grise régale nos plateaux de fruits de mer.

    crevette grise 4.jpg

    Si son nom scientifique est "Crangon crangon", chez nous, on l'appelle aussi "sauticot" à cause des bonds qu'elle fait une fois le filet relevé ou bien encore "chevrette".

    crevette grise 2.jpg

    Chaloupe honfleuraise du XIXe siècle

     

    Pour vous aujourd'hui, amis gourmands aux babines alléchées, une recette normande toute simple à déguster en entrée légère avec un verre de cidre brut du Pays d'Auge, celle des crevettes à la Honfleuraise*.

    crevettes grises 3.jpg

    Pour 500 g de crevettes grises de Honfleur, bien vivantes, il vous faut bouteille de cidre brut, du sel et du poivre.

    Cuire les crevettes pendant minutes dans le cidre bouillant additionné de poivre. Égoutter. Servir les crevettes chaudes avec du pain de campagne et du bon beurre. Bon appétit !

     

     

    * Recette extraite de "Au cœur de la cuisine normande" de B. et Ch. Drouin - Ed. Charles Corlet, 2001.

    Biblio. Merci au site www.normandiefraicheurmer.fr.

  • Faisons l'andouille à l'apéro !

    Chez nous, en Normandie, c'est à Vire qu'on fait l'andouille ! Au cœur du Bocage Virois, dans le département du Calvados, cette ancienne ville fortifiée est en effet réputée pour ses andouilles fumées dont la recette daterait du XVIe siècle.

    andouille de vire 2.jpg

    Le Bocage Virois

    Une charcuterie rustique très raffinée qui se déguste soit froide, en fine tranche sur du pain de campagne, soit chaude, revenue à la poêle sur une salade ou avec quelques pommes cuites. Dans tous les cas, c'est un régal !

    andouille_de_vire.jpg

    Mais pour vous aujourd'hui, amis gourmands aux babines alléchées, j'ai choisi une recette de Palets d'andouille de Vire croustillants* pour un apéro normand et des plus sympathiques ! Une recette qui ne vous demandera que 10 minutes de préparation et 15 de cuisson.

    andouille de vire 3.jpg

    Pour 6 personnes, prévoir une grosse andouille de Vire cuite, 100 g de chapelure, 2 c. à soupe de flocons de purée déshydratée, 1 œuf + 1 jaune, 60 g de farine et de l'huile.

    Couper l'andouille en tranches épaisses. Battre les œufs dans une première assiette. Mettre la farine dans une seconde assiette et la chapelure et les flocons de pommes de terre dans une troisième. Tremper les palets dans l’œuf, puis dans la farine, et enfin dans la chapelure. Les faire frire sur les deux faces dans une poêle généreusement nappée d'huile. Réserver les palets quelques minutes sur du papier absorbant avant de servir. Bon appétit !

     

    * Recette de "Normands en cuisine" n° 10, 2015.