Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2018

Monnaie de nos aïeux : l'écu

Parmi les monnaies de notre pays, "l'écu", qui tire son nom du latin "scutum" signifiant " bouclier rond ", est apparu en France en 1263.

L'année précédente, le roi Louis XI (1423-1483) met en place une réforme monétaire destinée à unifier les différents monnayages du Royaume. Non seulement les monnaies féodales n'ont plus cours que sur le territoire de leur émetteur, mais est affirmée la suprématie de la livre tournois, dont le cours légal est appliqué à tout le royaume, sur la livre parisis. La livre tournois vaut alors 20 sous ou gros tournois de 4,2199 grammes d'argent à 958/1000e soit 20 x 4,044 = 80,88 grammes d'argent fin (ou environ 6,74 grammes d'or au cours de l'or variant à l'époque autour de 12 parts d'argent pour 1 part d'or).

ecu or soleil recto.jpg

Écu d'or au soleil - avers : couronné sommé d'un soleil

A l'occasion de cette réforme, en 1263, le roi fait frapper le "denier d'or à l'écu". "L'écu au soleil" ou "écu sol" avait un poids de 3,45 grammes et valait 1 livre 13 sols tournois. Symbole de l'unification du Royaume, il s'agit là de la première émission d'or depuis plus de 250 ans. Très vite, son nom va être abrégé en "écu" d'une valeur de trois livres tournois.

eco d or soleil verso.jpg

Écu d'or au soleil - revers : Croix fleurdelisée avec quadrilobe en cœur

Cette monnaie restera l'étalon de référence jusqu'à la réforme monétaire de 1640 voulue par le roi Louis XIII (1601-1643). En vertu de celle-ci, le terme « écu blanc » désignera une grande pièce d'argent, toujours d'une contre-valeur de trois livres ou soixante sols. La valeur de l'écu d'argent monta sous le règne de Louis XVI (1754-1793) à quatre puis à six livres.

ecu 1.jpg

Pour vous, amis généalogistes, cette seconde grille de d'orthographe et de calligraphie du mot "écu" entre 1450 et 1698, proposée par Marie Groult, animatrice de l'atelier de Paléographie des Archives Départementales de Seine-Maritime. de la calligraphie du mot "écu" de 1474 à 1586.

A suivre...

30/09/2018

Pas allemande mais tchèque : l'histoire d'un plagiat !

Cette voiture ne vous rappelle rien ? Regardez-bien ! Ces phares comme des yeux écarquillés, ces courbes arrondies ?

tatra 1.jpg

Mais oui ! On dirait la Coccinelle ! A sa naissance, celle qui fit la réputation de son constructeur, est baptisée T97. Elle a été imaginée en 1936 par Hans Ledwinka, un ingénieur de la firme tchèque "Tatra", une entreprise située dans la bourgade de Nesseldorf en Moravie, province de l'empire austro-hongrois. "Tatra", du nom des montagnes du pays, fabrique des véhicules hippomobiles depuis 1850 et des automobiles à partir de 1897.

La T97 est une petite berline à moteur arrière dotée d’un quatre cylindres à plat de seulement 40 ch. Elle ne sera produite qu'à environ 500 exemplaires, jusqu'au 10 octobre 1938, date de l’annexion du territoire des Sudètes par le Reich, qui fait passer l’usine sous contrôle allemand.

tatra 4.jpg

A la demande du chancelier Adolf Hitler, l'ingénieur autrichien Ferdinand Porsche est chargé de la conception de cette première voiture. La "voiture du peuple" voit le jour 2 ans plus tard, sous le nom officiel de Elle est initialement dénommée KdF WagenN 3, pour « Kraft durch Freude » (La force par la joie), du nom d'une branche du Front du travail nazi, elle est très vite surnommée en France "Coccinelle".

 

tatra 3.jpg

"Comme la conception de la Porsche 911 actuelle est dérivée de la première Porsche, dérivée elle-même de la Coccinelle, elle-même dérivée de la Tatra T97, on peut dire aux fiers possesseurs d’une Porsche que leur bolide est issu d’une obscure mais brillante voiture tchèque de 1936".

Pour la suite de l'histoire, en 1961, à la suite d'un procès pour plagiat gagné par Tatra, Volkswagen sera condamné à lui payer 3 millions de Marks !

En juillet 2019, après plus de sept décennies d'histoire, on vient d'apprendre que la toute dernière incarnation de la mythique Coccinelle tirera définitivement sa révérence !

23/09/2018

Les 10 ans du Pont Flaubert de Rouen !

10 ans déjà ! 10 ans que, malgré les nombreuses polémiques qu'il a généré et qu'il génère encore, il a fini par se fondre dans le paysage en contribuant aujourd'hui pleinement à l'identité même de notre belle ville de Rouen ! Marquant la limite accessible aux navires maritimes, d'une portée de 120 mètres et d'une hauteur totale de 86 mètres, composé de deux tabliers pesant chacun 1300 tonnes supportés par quatre pylônes en béton jumelés par deux implantés dans le lit même du fleuve, c'est là le petit dernier des six ponts franchissant la Seine à Rouen. Baptisé du nom de l'écrivain normand Gustave Flaubert (1821-1880), il a été mis en service après quatre ans de travaux, le 25 septembre 2008 et officiellement inauguré quatre jours plus tard.

pont flaubert rouen3.jpg

Le Pont Flaubert est venu prêter main forte aux cinq ponts rouennais en usage alors. Les trois premiers, le Pont Boïeldieu, seul ouvrage à être riveté et non soudé, le Pont Corneille et le Pont Jeanne d'Arc, ont tous les trois été ouverts dans les années 50. Le pont Guillaume le Conquérant a été mis en service quant à lui en 1970 et le Pont Mathilde dans les années 1980.

pont flaubert 1.jpg

Parce que bien souvent en la matière, le chemin est long du "projet à la chose", il faut rappeler que ce nouveau franchissement de la Seine a nécessité la bagatelle de 34 ans de réflexion et d'études de faisabilité ((l'inscription au schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme date de 1972 !) et pas moins de 4 ans de travaux effectifs. Le tout pour un budget total, accès routiers compris, de 137 millions d'euros. Si l'objectif était principalement de décharger les autres ponts de la ville dont le trafic était arrivé à saturation, sa construction ne devait pas non plus entraver le passage des bateaux de croisière ni celui des voiliers de l'Armada. Le choix s'est donc porté sur un pont levant à la technique audacieuse, lequel, grâce à son système de contrepoids, est capable de s'élever jusqu'à 55 mètres au-dessus du fleuve. Il est le fruit d'une collaboration étroite entre Michel Virlogeux, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées et concepteur du pont de Normandie et du Viaduc de Millau, et l'Architecte - Grand prix de Rome, Aymeric Zublena.

pont flaubert rouen 2.jpg

Défiant les lois de l'apesanteur, le Pont Flaubert a tenu la place de plus haut pont d'Europe jusqu'à la mise en service du Pont Jacques Chaban-Delmas de Bordeaux qu'il l'a détrôné en 2013. Depuis sa construction à ses pieds, un parc urbain a été aménagé sur la presqu'île Rollet qu'on appelait autrefois "l'Ile noire" car c'est à cet endroit qu'on stockait le charbon de la ville.

 

Biblio. "100 clés pour comprendre La Seine Normande" d'A. Duclert - Ed. des Falaises, 2017.