Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

GASTRONOMIE NORMANDE

  • Tripes à la crème d'Avranches

    Les tripes ! C'était, dit-on, le péché mignon de Guillaume le Conquérant (1028-1087) ! Un plat de luxe que le Duc de Normandie, qui avait fait bâtir à Caen un château et deux abbayes, dégustait en salivant. "À la mode de Caen", elles sont traditionnellement assaisonnées de graisse de bœuf, de carottes et d'oignons, d'un clou de girofle et d'une bonne rasade de calvados avant d'être mises sur le feu pour cuire lentement, durant de longues heures !

    tripes 0.jpg

    Mais les tripes normandes, ce ne sont pas seulement celles de Caen ! A plus d'une heure de route de là, sur le littoral sud du département de la Manche, la cité d'Avranches, capitale du peuple celte des Abrincates, revendique elle-aussi "sa" spécialité de tripes.

    tripes 2.jpg

    Les tripes d'Avranches* mijotent quant à elles dans la crème fraîche. Normandie oblige ! Pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, voici cette recette à déguster avec gourmandise.

    tripes cuites.jpg

    Pour 1kg de tripes cuites, il vous faut 2 oignons, 1 verre de crème fraîche, 50 g de beurres, du sel et du poivre.

    Couper les tripes en morceaux d'un centimètre d'épaisseur. Faire fondre 25 g de beurre dans une cocotte. Y mettre les morceaux de tripes et les oignons hachés. Saler et poivrer. Recouvrir avec la crème fraîche. Laisser cuire 2 heures à feu doux. Ajouter le reste du beurre avant de servir. Bon appétit !

     

     

    * Recette issue du "Manuel de cuisine normande" de S. Charriot - Ed. Harriet, 1987.

  • Tourte normande aux poireaux et camembert

    Originaire du Moyen-Orient, le poireau a traversé les siècles pour être aujourd’hui le neuvième légume le plus consommé par les Français.

    tourte poireaux.jpg

    Et le saviez-vous, la Normandie est la première région française productrice de ce légume avec 27 % du volume national. Elle en fournit chaque année 40 000 tonnes aux marchés hexagonaux. Cultivé principalement sur la côte ouest de la Manche et sur trois bassins de production, le Mont-Saint-Michel, la côte Ouest et le Val de Saire, notre roi des légumes y bénéficie du climat océanique des zones littorales.

    tourte poireaux val de saire.jpg

    Culture du poireau en Val de Saire (Manche)

     

    Récolté à partir d’août, pour les plus variétés les précoces, et jusqu’à mai de l’année suivante, pour les plus tardives, on peut le savourer tout au long de l’année bien que son cœur de saison se situe entre septembre et avril.

    Pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, voici aujourd'hui la recette d'une tourte normande aux poireaux et camembert* qui devrait vous faire saliver.

    tourte normande.jpg

    Pour 4 personnes, prévoir 1/2 camembert, 1 pâte feuilletée, 2 petits poireaux, 4 petites pommes de terre "Charlotte", 1 oignon, 1 jaune d’œuf, 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse, 1 noix de beurre et du poivre.

    Nettoyer les poireaux et éliminez le vert. Pelez les pommes de terre et l'oignon. Coupez tous les légumes en morceaux. Les faire cuire 10 minutes dans une sauteuse avec le beurre et 5 cl d'eau. Poivrez. Hors du feu, ajoutez la crème fraîche et le demi camembert sans la croûte et coupé en dés.

    Préchauffez le four th. 6 (180° C.) Partagez la préparation en 4 parts égales et répartissez-la dans des cocottes individuelles. Découpez 4 disques de pâte feuilletée un peu plus grands que le diamètre des cocottes. Délayez le jaune d’œuf avec un peu d'eau. Badigeonnez chaque disque de pâte et déposez-les sur les cocottes. Appuyez sur la pâte du bout des doigts pour la faire adhérer. Enfournez 20 minutes. Servir chaud accompagné d'une salade verte.

    Bon appétit !

     

     

    * Recette issue de "Fondue savoyarde et recettes au fromage des meilleurs ouvriers de France" - Ed. Prisma, 2015.

  • Le Douillon d'Elbeuf

    "L'idée des douillons égayait tout le monde...

    Les quatre douzaines de douillons, dorés, appétissants, tiraient les yeux...

    Chacun avançait le bras pour prendre le sien,

    craignant qu'il n'y en eût pas assez."

    (Guy de Maupassant (1850-1893), "Le Vieux", nouvelle parue en 1884)


    Le douillon : une spécialité culinaire qui la réputation d'attiser l'appétit des normands ! Dérivé de "douille" avec le suffixe -on, le nom a le sens de « chausson, enveloppe de pâte ».

    douillon maupassant.png

    C'est en effet une pâtisserie qui se déguste de septembre à la fin de l'hiver. Le douillon, c'est tout simplement une pomme ou une poire, pelée ou non mais évidée, placée sur une abaisse carrée de pâte brisée ou feuilletée suffisamment grande pour l'enfermer totalement. La cavité au centre du fruit peut être farcie de gelée de fruit, de sucre de canne, de cannelle ou de pâte d'amandes, avant que l'on referme et soude les angles du carré de pâte. Doré au jaune d’œuf, le douillon est ensuite cuit à four chaud.

    douillon ecusson.jpg

    Parmi les douillons normands, le Douillon d'Elbeuf s'est bâti une solide réputation. A tel point, qu'il se verrait bien figurant dans le patrimoine français gastronomique comme une spécialité à part entière de la région. Elbeuf, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est cette ancienne cité drapière située à 18 km au sud de Rouen, sur un méandre de la Seine.

    douillon,douillon d'elbeuf,pâtisserie normande

    Pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, en voici la recette* . Facile et rapide à réaliser, elle régalera les papilles de toute la famille !

    Pour 4 personnes, prévoir 400g de pâte feuilletée, 1 jaune d’œuf, 4 petites pommes, 4 morceaux de sucre et du Calvados.

    Éplucher et évider les pommes. Étaler la pâte feuilletée. Placer chaque pomme dessus et les entourer de pâte en laissant le sommet libre. Placer un morceau de sucre dans le centre évidé. Verser un peu de Calvados. Découper un rond de pâte feuilletée pour former un chapeau et le souder pour enfermer complètement le fruit.

    Dorer chaque douillon avec un jaune d’œuf dilué dans un peu d'eau.

    Placer 15 minutes au réfrigérateur. Placer ensuite chaque douillon dans un ramequin. Enfourner 25 à 30 minutes dans un four préchauffé à 180° C. (Th. 6).

    Bon appétit !

     

    * Recette et image extraites de la revue "Cuisine Française" n°3 - 2016.