Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2018

Ni "sablé", ni "sabré" !

Alors, le Champagne, on le "sable" ou on le "sabre" ? Et bien, les deux mes amis. Jusqu'au XVIIe siècle, on "sablait" n'importe quel vin et cela voulait dire simplement "faire cul sec". À l'image du métal en fusion que le fondeur jetait précipitamment dans un moule à base de sable, le buveur se jetait du vin dans le gosier et l'avalait d'un trait .

sabler ou sabrer.jpg

Aujourd'hui, alors que l'expression "sabler" est réservée au seul vin de Champagne, quant on le "sable", c'est qu'on le sert en abondance pour fêter un évènement joyeux.

L'expression "Sabrer" le Champagne nous vient d'une pratique des régiments de dragons et de hussards créés sous le roi Louis XIV (1638-1715) et dotés non pas d'une épée mais d'un sabre. Au retour des batailles, c'est avec leur arme, d'un geste viril et spectaculaire, que les officiers victorieux faisaient sauter les bouchons des bouteilles de Champagne.

sabler ou sabrer 2.JPG

En Normandie, on ne "sable" ni ne "sabre" le Cidre ! On se contente de le déguster ! Et pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, cette recette de saison de Fraises au Cidre*

sabler ou sabrer 3.JPG

Pour 6 personnes, prévoir 500 g de fraises, 3 pommes, 50 g de sucre et 1/2 litre de Cidre.

Laver et équeuter les fraises. Les mettre dans une jatte. Peler les pommes, les couper en quartiers et retirer les pépins. Émincer les quartiers de pommes et les mélanger aux fraises. Saupoudrer de sucre et arroser du cidre. Placer au frais quelques heures avant de servir. (On peut également ajouter un petit verre de Calvados).  Bon appétit !

 

Recette extraite de "Cuisine de Normandie" de C. Délu - Ed. Denoël 1988.

25/03/2018

Poires Doyenné d'Alençon farcies aux amandes

Voici pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, en ce premier dimanche de printemps, une recette normande de dessert facile et bon marché, celle des Poires Doyenné d'Alençon farcies aux amandes*.

doyenné d'alencon.JPG

La Doyenné est le nom d'un groupe de variétés de poires sucrées dont la Doyenné d'Alençon, une variété ancienne de poire qui, cueillie fin octobre est en maturité de décembre à mars. Le fruit est jaune ombré de fauve, la chair blanc jaunâtre, fine, très fondante, légèrement granuleuse, sucrée et aromatisée.

doyenne d alencon 2.jpg

Pour 6 personnes, prévoir 6 poires Doyenné d'Alençon (ou conférence ou passe-crassane), 80 g d'amandes en poudre, 40 g d'amandes effilées, 40 g de noisettes décortiquées, 80 g de farine, 80 g de sucre en poudre, 2 c. à soupe de cassonade, 100 g de beurre ramolli, 4 pincées de cannelle, 1 pincée de sel.

Préchauffez le four à 180° (th.6). Dans un saladier, mélangez les amandes en poudre, la farine, le sucre, le beurre ramolli et 1 pincée de sel en effritant la pâte entre vos mains afin d'obtenir un mélange sableux. Concassez grossièrement les amandes effilées et les noisettes puis incorporez-les à la pâte. Lavez soigneusement les poires et coupez-les en deux, retirez le cœur. Répartissez-les dans un plat à gratin. Saupoudrez-les de cassonade et de cannelle.

doyenne d alencon 3.jpg

Remplissez-les de pâte aux amandes. Versez un demi-verre d'eau dans le fond du plat et enfournez 30 minutes. Laissez tiédir à la sortie du four avant de servir avec une bonne crème épaisse.

Bon appétit !

 

* Recettes issue de la revue "Normands en cuisine" - n°11 - 2016.

18/02/2018

Faisons l'andouille à l'apéro !

Chez nous, en Normandie, c'est à Vire qu'on fait l'andouille ! Au cœur du Bocage Virois, dans le département du Calvados, cette ancienne ville fortifiée est en effet réputée pour ses andouilles fumées dont la recette daterait du XVIe siècle.

andouille de vire 2.jpg

Le Bocage Virois

Une charcuterie rustique très raffinée qui se déguste soit froide, en fine tranche sur du pain de campagne, soit chaude, revenue à la poêle sur une salade ou avec quelques pommes cuites. Dans tous les cas, c'est un régal !

andouille_de_vire.jpg

Mais pour vous aujourd'hui, amis gourmands aux babines alléchées, j'ai choisi une recette de Palets d'andouille de Vire croustillants* pour un apéro normand et des plus sympathiques ! Une recette qui ne vous demandera que 10 minutes de préparation et 15 de cuisson.

andouille de vire 3.jpg

Pour 6 personnes, prévoir une grosse andouille de Vire cuite, 100 g de chapelure, 2 c. à soupe de flocons de purée déshydratée, 1 œuf + 1 jaune, 60 g de farine et de l'huile.

Couper l'andouille en tranches épaisses. Battre les œufs dans une première assiette. Mettre la farine dans une seconde assiette et la chapelure et les flocons de pommes de terre dans une troisième. Tremper les palets dans l’œuf, puis dans la farine, et enfin dans la chapelure. Les faire frire sur les deux faces dans une poêle généreusement nappée d'huile. Réserver les palets quelques minutes sur du papier absorbant avant de servir. Bon appétit !

 

* Recette de "Normands en cuisine" n° 10, 2015.