Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PASSION GENEALOGIE, HISTOIRES de NORMANDIE et d'AILLEURS - Page 2

  • Des généalogies extraordinaires !

    Qu'on donc en commun Julien Sorel, héros du roman Le Rouge et le Noir de Stendhal, le jeune sorcier Harry Potter, James bond, l'agent 007,  Riri, Fifi et Loulou, les neveux de Donald ? Bien que tous personnages de fiction, ils ont leur arbre généalogique  !

    geneastar 00 (2).JPG

    En effet, ils font tous partie des généalogies extraordinaires de Geneastar ! En tout 16 généalogies de héros de romans, de séries télévisées et d'animaux célèbres.

    geneastar4.jpg

    Geneastar, c'est ce site francophone consacré aux généalogies célèbres. Il a été créé il y a vingt ans, en 2002, par deux généalogistes amateurs passionnés  : Jérôme GALICHON et Emmanuelle VISSEAUX. Tous deux, attirés par l'aspect ludique des généalogies célèbres (qui n'a jamais rêvé de se trouver un lien de parenté avec tel ou tel "grand homme" - "ou femme" - qui a participé à l'histoire de France ?) se désolaient de ne pas trouver en ligne un site regroupant celles-ci. Ils reprennent alors une idée de Frédéric Thébault et créent le site StarGenWeb qui connaît très vite une reconnaissance méritée auprès des généalogistes mais également auprès du grand public. Le projet change de nom par la suite, pour se dénommer Geneastar et, après sept années d'enrichissement et de mises à jour régulières, ses créateurs décident de passer la main et proposent à Geneanet de reprendre l'exploitation de leur bébé. C'est ainsi qu'en juin 2007, Geneastar rejoint la galaxie Geneanet pour offrir à ses visiteurs un site rénové, rajeuni et optimisé.

    geneastar 5.jpg

    Geneastar*, c'est aujourd'hui un portail unique d’accès à la généalogie de près de 15 000 célébrités d’hier et d’aujourd’hui, un contenu qui ne cesse de s'enrichir jour après jour.

     

    * https://www.geneastar.org

  • La potion magique de Viridorix

    Entre 58 et 51 avant J.-C., le chef Viridorix est à la tête des Unelles, une tribu vivant dans la partie armoricaine de la Gaule chevelue occupant le Cotentin, soit le nord de l'actuel département de la Manche, et dont la capitale est « Cosedia », aujourd'hui la ville de Coutances.

    viridovix-960x640.jpg

    Viridorix, le premier héros de l’histoire normande(L. Ridel)

    Selon une belle légende, Viridorix, courageux et rusé, affrontent avec ses hommes sans relâche les légions de César venus conquérir la Gaule. Malgré un rapport défavorable de un contre dix, ses victoires sont si nombreuses qu'il se dit sous le manteau que ça cache un secret... Et ce secret, ce serait une mystérieuse potion magique que le chef gaulois fait distribuer à ses soldats avant chaque attaque afin de leur donner force, courage et invincibilité.

    viridorix 01.JPG

    Combat de Romains et de Gaulois (détail) - Huile sur toile d’Evariste-Vital Luminais (1822 – 1896)

    Un gaulois audacieux et particulièrement malin, un rapport de un contre dix, une potion magique... Mais oui, c'est bien de cette légende normande que René Goscinny (1926-1977) et Albert Uderzo (1927-2020) vont s'inspirer en 1959 en créant leur personnage d'Astérix !

    Si les auteurs des 38 albums ne nous ont jamais livré le secret de la boisson miraculeuse du druide Panoramix, heureusement la recette de Viridorix est arrivée jusqu'à nous. Elle est toute simple : de bonnes pommes normandes pressées et distillées à partir desquelles on obtient une boisson fortement alcoolisée qu'on appelle tout simplement Calvados ! Une boisson qui, comme chacun sait, donne du cœur au ventre aux Normands depuis des générations !

    viridorix 02.JPG

    L'histoire du chef Viridorix s'est arrêtée en l'an 56 avant J;-C., quelques années avant la bataille d’Alésia. Il était parvenu à convaincre les tribus voisines de le rejoindre, notamment les Lexoviens, habitants de la région de Lisieux, et les Aulerques Eburovices, habitants de la région d’Évreux. Contre cette nouvelle armée coalisée, César va envoyer l'un de ses meilleurs lieutenants Quintus Titurius Sabinus et pas moins de trois légions. Les Romains s'installent dans un camp fortifié non loin d’Avranches. Là, une longue attente commence. L'ennemi fait semblant par peur de refuser le combat. Pressé par ses hommes impatients d'en découdre, Viridorix donne l'assaut. L'ennemi n'attendait que ça ! Rapidement les gaulois sont pris en tenaille et repoussés. La bataille est particulièrement sanglante. Les cavaliers romains achèvent de massacrer les fuyards. Viridorix est vaincu au pied du castrum romain du mont Castre. La bataille de Vernix reste à ce jour l'une des 10 plus grandes en Normandie !

     

     

     

    Biblio. « Romanesque -La folle aventure de la langue française » de L. Deutsch – Ed. Michel Lafon , 2018.

  • Une fille de Napoléon inhumée en Normandie 

    Saviez-vous qu'une fille de Napoléon repose en terre normande ? Elle s'appelait Geneviève Napoléon Lamache. Elle était née à Clitourps, près de Cherbourg dans le Département de la Manche, le 12 nivôse an X (2 janvier 1802).

    fille de l'empereur carneville.jpg

    Son père, Martin Lamarche avait perdu la vie à l'âge de 25 ans bien loin de là, à Brünn (Actuelle République Tchèque), des suites de ses blessures. Soldat de la Grande Armée, Caporal appartenant au 40e Régiment d’infanterie de ligne, il combattait sous les ordres de l'Empereur lors de la terrible bataille d'Austerlitz du 2 décembre 1805. Une victoire française magnifique contre la coalition austro-russe, mais une victoire qui s'est écrite en lettres de sang : 9 heures de combats acharnés qui vont faire du seul côté français 1537 morts et 6943 blessés.

    fille de l'empereur bataille austerlitz.jpg

    À chaque blessé, Napoléon offre 3 napoléons d’or (60 francs), de 500 à 2 000 francs aux officiers selon leur grade et 3 000 francs aux généraux.

    En sus, le 16 frimaire an XIV (7 décembre 1805), l'Empereur des Français décrète non seulement que les veuves des officiers et soldats toucheront une pension mais qu'il adopte tous les enfants des généraux, officiers et soldats français morts à Austerlitz et qu'ils seront entretenus et élevés aux frais de l'État, les garçons au château de Rambouillet et les filles au château de Saint-Germain, l’un et l’autre devenus « Palais Impériaux ».

    En fait, si les veuves reçurent effectivement des pensions variant selon le grade du mari, Napoléon renonça à l’adoption de tous les enfants d’Austerlitz, se contentant de leur faire attribuer une dotation qui était fonction du grade paternel et de les autoriser à adjoindre son prénom à celui de leur baptême.

    fille de l'empereur.jpg

    «Ici repose Geneviève Napoléon LAMACHE orpheline d'Austerlitz fille adoptive de l'Empereur NAPOLÉON Épouse de Pierre Barnabé LEBREQUIER maire de CARNEVILLE décédée le 23 janvier 1842 à l'âge de 40 ans et 21 jours Bonne épouse tendre et sensible mère, amie sincère aimant l'ordre et le travail et n'ayant jamais cessé d'en donner l'exemple jusqu'à ses derniers moments Digne épouse et mère Repose en paix »

    C'est ainsi que Geneviève devient fille de l'Empereur. L'épouse du maire de Carneville (Manche), Pierre Barnabé Lebrequier, décède le 23 janvier 1842 dans le village de son mari où elle a mis au monde ses trois enfants et où elle va être inhumée.

     

     

    Biblio. « Normandie insolite et secrète » de J;-C. Collet et A. Joubert – Ed. Jonglez, 2013.