Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Clicquot, un patronyme qui résonne et pas seulement en trinquant !

Aujourd'hui, Clicquot rime avec Champagne ! Pourtant, cette famille bourgeoise originaire de Flandres ou d'Artois, installée depuis très longtemps dans le département de la Marne, a donné naissance à deux branches principales. Et si l'une s'est distinguée dans le négoce et le commerce du vin, l'autre a brillé dans la construction et l'entretien des orgues.

Le plus célèbre des représentants de cette dernière branche est considéré comme le plus important facteur d'orgues français du début du XVIIIe siècle. Il se nommait Robert Clicquot (1644-1719). En 1692, c'est lui qui va officier sur l'orgue de la cathédrale Notre-Dame de Rouen, l'une des premières cathédrales d'Occident à en avoir été dotée.

clicquot 00.jpg

Orgue de la cathédrale Notre-Dame de Rouen

Robert Clicquot a été baptisé à Reims (Marne) le 28 avril 1644. Son père, Jean Nicolas Clicquot, lui-même également facteur d'orgues, est le septième et avant-dernier enfant d' Anthoine Clicquot établi à la fin du XVIe siècle Marchand-Tonnelier à Reims avec son épouse Liesse Le Fricque.

clicquot 01.JPG

Robert apprend le métier avec son beau-frère, Étienne Enocq, le mari de sa demi-sœur Jacqueline. Vers 1679, avec son épouse Marie Colbert, ils vont quitter Reims à la demande d'un parent éloigné de sa femme, un des principaux ministres du roi Louis XIV (1638-1715), Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), tout comme eux originaires de Reims. Colbert lui confie la construction du grand orgue de la Chapelle royale de Versailles. Il est nommé « facteur d'orgue royal » et reçoit le titre d'Officier commensal, lequel va lui valoir de nombreux privilèges comme ceux de porter l'épée et aussi de ne pas payer d’impôts. Après lui, son fils Louis-Alexandre Clicquot (1680-1760) et son petit-fils François Henry Clicquot (1732-1790) poursuivront son œuvre.

clicquot 02.jpg

Barbe Nicole Ponsardin (1777-1866), la veuve de François Clicquot, descendant à la 5ème génération de Victor, fils aîné d'Antoine et Liesse Le Fricque et frère de Robert, deviendra célèbre sous le nom de Veuve Clicquot.

Pour la petite histoire, le patronyme Cliquot, principalement porté dans l'Aisne et l'Oise ainsi que dans les Ardennes, est le diminutif de «Clicq » ou « Clique », surnom onomatopéique qui pourrait avoir été donné à un sonneur de cloches ou à un porteur de clochette ...

Écrire un commentaire

Optionnel