Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La potion magique de Viridorix

Entre 58 et 51 avant J.-C., le chef Viridorix est à la tête des Unelles, une tribu vivant dans la partie armoricaine de la Gaule chevelue occupant le Cotentin, soit le nord de l'actuel département de la Manche, et dont la capitale est « Cosedia », aujourd'hui la ville de Coutances.

viridovix-960x640.jpg

Viridorix, le premier héros de l’histoire normande(L. Ridel)

Selon une belle légende, Viridorix, courageux et rusé, affrontent avec ses hommes sans relâche les légions de César venus conquérir la Gaule. Malgré un rapport défavorable de un contre dix, ses victoires sont si nombreuses qu'il se dit sous le manteau que ça cache un secret... Et ce secret, ce serait une mystérieuse potion magique que le chef gaulois fait distribuer à ses soldats avant chaque attaque afin de leur donner force, courage et invincibilité.

viridorix 01.JPG

Combat de Romains et de Gaulois (détail) - Huile sur toile d’Evariste-Vital Luminais (1822 – 1896)

Un gaulois audacieux et particulièrement malin, un rapport de un contre dix, une potion magique... Mais oui, c'est bien de cette légende normande que René Goscinny (1926-1977) et Albert Uderzo (1927-2020) vont s'inspirer en 1959 en créant leur personnage d'Astérix !

Si les auteurs des 38 albums ne nous ont jamais livré le secret de la boisson miraculeuse du druide Panoramix, heureusement la recette de Viridorix est arrivée jusqu'à nous. Elle est toute simple : de bonnes pommes normandes pressées et distillées à partir desquelles on obtient une boisson fortement alcoolisée qu'on appelle tout simplement Calvados ! Une boisson qui, comme chacun sait, donne du cœur au ventre aux Normands depuis des générations !

viridorix 02.JPG

L'histoire du chef Viridorix s'est arrêtée en l'an 56 avant J;-C., quelques années avant la bataille d’Alésia. Il était parvenu à convaincre les tribus voisines de le rejoindre, notamment les Lexoviens, habitants de la région de Lisieux, et les Aulerques Eburovices, habitants de la région d’Évreux. Contre cette nouvelle armée coalisée, César va envoyer l'un de ses meilleurs lieutenants Quintus Titurius Sabinus et pas moins de trois légions. Les Romains s'installent dans un camp fortifié non loin d’Avranches. Là, une longue attente commence. L'ennemi fait semblant par peur de refuser le combat. Pressé par ses hommes impatients d'en découdre, Viridorix donne l'assaut. L'ennemi n'attendait que ça ! Rapidement les gaulois sont pris en tenaille et repoussés. La bataille est particulièrement sanglante. Les cavaliers romains achèvent de massacrer les fuyards. Viridorix est vaincu au pied du castrum romain du mont Castre. La bataille de Vernix reste à ce jour l'une des 10 plus grandes en Normandie !

 

 

 

Biblio. « Romanesque -La folle aventure de la langue française » de L. Deutsch – Ed. Michel Lafon , 2018.

Écrire un commentaire

Optionnel