Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2018

La jeunesse normande de Pierre de Coubertin

"Il est des lieux magiques qui portent en eux légende et mystère"... Le château de Mirville est de ceux-ci. Mirville, c'est cette petite commune normande du département de la Seine-Maritime située à cinq kilomètres de Bolbec.

coubertin chateau 2.jpg

Le château de Mirville

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, son château, aujourd'hui inscrit à l'inventaire des monuments historiques, une noble demeure du XVIe siècle typiquement normande, maçonnée de briques roses et de silex taillés, ornementée de fenêtres à meneaux, est occupé par Charles de Fredy, baron de Coubertin et par son épouse Marcelle Gigault de Crisenoy, petite-fille de Pierre Marie Alexandre Eudes de Catteville, marquis de Mirville (1768-1848), dont elle à hérité du domaine. Le baron de Coubertin est un artiste peintre originaire d'Ile-de-France. Il est très vite conquis par la lumière des paysages alentours. Le couple s'y installe donc et c'est là que leurs quatre enfants, une fille et trois garçons, dont le dernier, Pierre, celui à qui l'on devra la création des Jeux Olympiques modernes, passeront leur enfance, leur jeunesse et leurs vacances estivales.

coubertin pierre.jpg

Pierre de Coubertin (1863-1937)

Il faut savoir qu'autrefois Mirville était dénommée "Milleville", nom provenant de son plus ancien toponyme latin connu, celui de "Milonis Villa", soit "l'aire ou le manoir de Milon". Et c'est bien là toute l'ironie de l'histoire ! Car le le personnage le plus titré et le plus renommé des Jeux Olympiques antiques se nomme justement Milon. Milon de Crotone. Lutteur d’exception, l'homme a accumulé, au VIe siècle av. J.-C., le plus extraordinaire des palmarès sportifs ! Multiple champion olympique, il est également un chef de guerre et membre éminent de la communauté pythagoricienne.

mirville,château de mirville,pierre de coubertin,milon de crotone,jeux olympiques

Statue représentant Milon de Crotone - Pierre Puget (1620-1694)

 

Car c'est une force de la nature cet athlète grec qui a obtenu son premier titre olympique de lutte en 540 av. J.-C. lors des 60e jeux olympiques !

Est-il déraisonnable de croire que les exploits de cet homme, que la postérité retiendra comme le meilleur athlète de l'Antiquité et le témoin de la naissance du phénomène majeur de la culture occidentale qu'est le sport, soient arrivés jusqu'aux oreilles du jeune Pierre de Coubertin lors de ses séjours normands et qu'ils aient pu le faire suffisamment rêver pour le mener à sa destinée ?

 

 

Biblio. "Sportifs de Seine-Maritime en balades généalogiques 2" de C. Carpentier et E. Mardoc - Arcein, 2011.