Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le casse-tête des fêtes liturgiques catholiques mobiles

En consultant les registres paroissiaux, qui de nous n'a pas buté sur une date liturgique ? Du genre " le dimanche de la Passion ou celui de Quasimodo". Une de ces dates qui laisse tout généalogiste perplexe et sans la moindre idée du jour précis où a été baptisé, marié ou inhumé l'ancêtre cité dans l'acte.

fetes liturgiques 1.png

Jugement de rectification du baptême de Pierre CARRÉ, daté du dimanche 9 avril 1679, jour de la Quasimodo – AD49 – Le Plessis-Grammoire – BMS 1544-1675, vue 932-933/964 (*)

Ce qu'il faut savoir, pour faire simple, c'est que les dates des fêtes liturgiques catholiques sont soit des fêtes fixes, soit des fêtes mobiles.

Les fêtes liturgiques à date fixe sont l'Epiphanie (6 janvier), La Chandeleur (2 février), l'Annonciation (25 mars), la Saint-Jean-Baptiste (24 juin), la Transfiguration (6 août), l'Assomption (15 août), la fête de la Réformation (31 octobre), la Toussaint (1er novembre), l'Immaculée Conception (8 décembre) et Noël (25 décembre).

fetes liturgique paques.jpg

"La Résurrection du Christ" - Huile sur bois de Raphaël (1483-1520)

Les fêtes liturgiques à date mobile dépendent quant à elles de la fête de Pâques, la plus importante du christianisme. Elle commémore la résurrection de Jésus. Elle a été fixée en l'an 325 par le Concile de Nicée "au premier dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe de printemps du 21 mars". Comme cette conjonction n'est pas facile à prévoir, il est décidé de la création d'une lune fictive, appelée Lune pascale. Sa périodicité répond aux calculs d'un calendrier perpétuel qui sert de base à l'ensemble du Comput, c'est-à-dire au calendrier des fêtes mobiles de la religion chrétienne. Depuis lors, Pâques tombe au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

fetes liturgiques calendrier.jpg

Bréviaire de Paris - 1391

Heureusement, les généalogistes du XXIe siècle que nous sommes disposent pour les aider dans leurs recherches de précieux outils en ligne comme le site "Promenade dans le système solaire" notamment qui offre la possibilité de rechercher la date de Pâques depuis l'an 325. Ensuite, il n'y a plus qu'à consulter la page " calendrier chrétien" de Wikipédia et le tour est joué...

Voici toutefois quelques "morceaux choisis" de fêtes liturgiques catholiques mobiles qu'il est bien utile de connaître :

Le Mercredi des Cendres : marque le début du Carême, 47 jours avant Pâques.

Septuagésime : dimanche qui précède la sexagésime et qui est le troisième avant le premier dimanche de carême.

Sexagésime : dimanche qui précède de quinze jours le premier dimanche de carême, dans le calendrier ecclésiastique et qui est environ le soixantième jour avant Pâques.

Quinquagésime : dimanche qui précède le premier dimanche de carême et qui est le cinquantième jour avant Pâques.

Le Carême, période de 46 jours entre le mercredi des Cendres et Pâques, durant laquelle on distingue :

- Quadragésime : premier dimanche de carême.

- Réminiscer : deuxième dimanche du Carême.

- Oculi : troisième dimanche du Carême.

- Laetare : quatrième dimanche du Carême.

- Passion : avant-dernier dimanche du Carême.

- Rameaux (encore appelé "Pâques des compétents", "Pâques Fleuries", "Dimanche de l'Hosanna") : Dernier dimanche du Carême.

- Semaine sainte : semaine précédant Pâques et dernière partie du Carême.

- Quasimodo : premier dimanche après Pâques.

- Ascension : quarante jours après Pâques.

- Pentecôte : cinquante jours après Pâques.

 

Image (*) : merci au site " feuillesdardoise.wordpress.com"

Écrire un commentaire

Optionnel