Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2020

La Noble Maison d'Harcourt en Normandie

La noblesse, le plus envié des trois ordres pour son prestige, ses droits et privilèges, son assise foncière et son mode de vie, domine le monde rural, en Normandie comme ailleurs sur tout le royaume. Au XVe siècle, on comptait dans notre belle province sept comtés et 4 000 fiefs nobles. Une densité nobiliaire forte, toutefois en rapport avec l'importance du duché.

Parmi la noblesse nobiliaire normande, la Maison d'Harcourt est l'une des plus anciennes grandes familles subsistantes. D'extraction féodale, la filiation de la maison d'Harcourt est suivie depuis l'an 1094.

noblesse armes harcourt.png

Armes de la Maison d'Harcourt

Nous sommes à l'automne 911. Le roi des Francs Charles III le Simple (879-929) et le chef Viking Rollon le Marcheur (+ 928) viennent de parapher le traité de Saint-Clair-sur-Epte. En contrepartie de l'arrêt de ses pillages, Rollon reçoit du roi Charles le Simple un vaste territoire entourant Rouen, compris entre l'Andelle et la mer , qui deviendra, environ cent ans plus tard, le duché de Normandie.

De retour sur ce qui est dorénavant ses terres, Rollon va récompenser lui-même ses principaux fidèles, ceux qui étaient à ses côtés lors de ses expéditions contre les Anglais et les Neustriens, en leur distribuant des terres. Parmi elles, la seigneurie d’Harcourt, près de Brionne. Elle va échoir à Bernard le Danois.

Le personnage est connu par la chronique du chanoine Dudon de Saint-Quentin (960/970-1026/1043). Bernard le Danois serait le père de Torf et, ainsi, à l’origine de deux grandes familles anglo-normandes, les Beaumont et les Harcourt. Si l'on ne possède pas de preuve d'une filiation entre Bernard le Danois et Torf, cette filiation est cependant mentionnée par de nombreuses généalogies et a été reconnue par les rois de France, comme en attestent notamment les lettres patentes octroyées par Louis XIV pour l'érection du duché d'Harcourt en 1700.

noblesse philippe d'harcourt.jpg

Philippe d'Harcourt, Evêque de Bayeux, fils de Robert Ier d'Harcourt

et petit-fils d'Anquetil d'Harcourt, seigneur d'Harcourt

Turquetil (960-1020), le fils de Torf, baron de Tourville, sera le gouverneur de Guillaume le Conquérant durant sa minorité. Son fils, Anquetil, sera le premier seigneur d'Harcourt connu sous ce nom. Après lui, son fils Errand d'Harcourt aurait participé en 1066 aux côtés de Guillaume le Conquérant à la conquête de l'Angleterre. La filiation suivie commence avec Robert Ier d'Harcourt, dit le Fort, mort avant 1118, peut-être frère ou neveu d'Errand d'Harcourt.

noblesse chateau d'harcourt.jpg

Le château d'Harcourt (XIIe siècle )

Cette terre d'Harcourt se situe au centre-ouest du département de l'Eure. Appartenant à la région naturelle de la campagne du Neubourg, elle occupe un territoire compris entre la vallée de la Risle, à l'ouest, qui marque la limite avec le Lieuvin et une petite vallée sèche, à l'est, dans laquelle serpente la voie verte Évreux-Le Bec-Hellouin. Un premier château y fut construit vers le XIe siècle. Édifié en terre et en bois, et ceint d’une palissade et d’un fossé, il fut remplacé au cours de la seconde moitié du XIIe siècle par un édifice en pierre, l’œuvre de Robert II d'Harcourt (1142-1212), compagnon de croisade de Richard Cœur de Lion (1157-1199).

A suivre...

 

Biblio. "Généalogie facile - réaliser son arbre" - Hachette Collections, 2008 

"Larousse de la Généalogie" 2002 -"Revue française de Généalogie" n° 163 - Avril-Mai 2006

"Votre généalogie" n° 76, 77, 78 - 2017

"Gé-Magazine" n° 218.