Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2015

Une vinaigrette parfumée de Normandie...

... qui remplacera aisément toutes les autres ! La vinaigrette, c’est l’élément incontournable en cuisine, elle accompagne nos plats d’été, nos salades, nos crudités, nos légumes et aussi nos poissons-vapeur.

Son histoire remonte à la nuit des temps... ou plus exactement à celle du vinaigre... ou plus encore à celle du vin dont il est l'enfant naturel. Car tout liquide alcoolisé abandonné à l'air libre ou mal bouché est susceptible de se transformer en "vin aigre".

 

vinaigrette 1 (2).jpg

 

On a retrouvé des traces de fabrication du vinaigre en Égypte et en Mésopotamie, il y a plus de 5000 ans... Déjà, à table, les Grecs et les Romains y trempaient leur pain ou, mêlé à de l'huile d'olive, du miel et des épices, s'en servaient pour assaisonner leurs plats. C'est pour adoucir l'acidité du vinaigre, qu'on va prendre l'habitude d'y ajouter un peu d'huile. Cet ajout formera cette sauce que l'on appela "vinaigrette". On lui ajouta ensuite un peu de sel pour former ce trio d'ingrédients que l'on connaît bien.

 

vinaigrette 0 (2).jpg

 Le vinaigrier

 

En France, la corporation des vinaigriers a été créée en 1394. Le vinaigre était aussi apprécié pour ses propriétés de conservation et ses vertus thérapeutiques ; on pourrait presque dire que c'est le premier antibiotique naturel de tous les temps.

Comme d'habitude, pour vous tous amis gourmands aux babines alléchées, voici la recette de la Vinaigrette normande* ... avec de la crème fraîche évidemment !

 

 

vinaigrette 2 (2).jpg

 

Pour 1 dl de sauce, il vous faut : 3 cuillerées à soupe de crème fraîche de Normandie, 1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre, 1 petite échalote ciselée, 1 petite gousse d'ail dégermée et hachée, 1 bouquet de cerfeuil ciselé, du sel et du poivre du moulin.

Dans un saladier, mélanger le vinaigre, le sel (afin de bien le dissoudre), l'ail haché et l'échalote ciselée. Incorporer la crème tout en fouettant. Poivrer.

Veiller à joindre la sauce au dernier moment dans les salades, afin de ne pas cuire les ingrédients.

Parsemer de cerfeuil la préparation assaisonnée.

Suivant la consistance désirée, on peut utiliser deux types de crème :

  • pour une consistance veloutée, employer de la crème liquide ;

  • pour une consistance ferme, préférer la crème épaisse.

Cette seconde préparation accompagne aussi très bien les pommes de terre chaudes.

 

*Recette extraite de « Cuisine normande » de Ph. Baratte – Ed. Edisud 2008.