Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2017

Sole normande à la Bourgeoise

En Normandie, on pêche et on cuisine la sole. Le grand Alexandre Dumas (1802-1870) écrivait dans son dictionnaire de cuisine que la meilleure sole se trouvait dans les eaux de Dieppe ! Ce poisson de mer tire son nom, autrefois orthographié sans "e", du latin "solea", popularisé en "sola". Le terme servait à désigner des espèces similaires de poissons plats, vivant couchés sur des fonds sableux peu profonds, généralement bruns d'un côté, blancs crème de l'autre. Mais, et c'est plus surprenant, il désignait aussi des sandales, peut-être en raison de la morphologie de ces poissons ?... Quoi qu'il en soit, la sole est attestée en français depuis 1694.

sole bourgeoise 1.jpg

Grâce à la réunification de la Haute et de la Basse Normandie, la pêche normande est aujourd'hui la deuxième en France derrière celle de la Bretagne. Pêchées toute l'année sur l'ensemble de nos côtes, soles communes, soles blondes ou limandes-soles sont ensuite débarquées sur les ports de Port en Bessin, Cherbourg, Granville, Fécamp ou bien encore Honfleur pour le plus grand bonheur des consommateurs avisés.

 

sole bourgeoise port honfleur.jpg

Le port maritime de Honfleur (Calvados)

Poisson recherché pour sa chair ferme et blanche, on le prépare chez nous de mille façons : à la mode du Pays de Caux, de Deauville ou de Rouen, servi en pâté chaud, à la Dieppoise,... ou "façon Bourgeoise". C'est cette recette que je vous propose aujourd'hui, amis gourmands aux babines alléchées, la recette de la Sole Normande Bourgeoise *

C'est cette recette que je vous propose aujourd'hui, amis gourmands aux babines alléchées, la recette de la Sole Normande Bourgeoise *

 

sole bourgeoise.jpg

Il vous faut une grosse sole, du beurre, sel, poivre, des champignons, du vin blanc, de la farine, deux œufs et des moules.

Videz la sole, retirez-en la peau du dos, essuyez-la et mettez-la dans un plat allant au four avec un gros morceau de beurre. Salez et poivrez.

Disposez autour du poisson des têtes de champignons, quelques belles moules que vous aurez auparavant faites ouvrir comme les moules marinières.

Mouillez avec une partie de l'eau des moules passée à la mousseline et un verre de vin blanc.

Laissez réduire à feu doux et pendant ce temps, préparez une sauce blonde liée avec deux jaunes d’œufs.

Lorsque la cuisson est assez réduite, couvrez avec la sauce et achevez de cuire.

Bon appétit !

 

* Recette extraite de "Cuisine Normande" de M. Barberousse - Ed. Barberousse - Paris 1981