Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2016

Le premier guide routier de France

Sous le titre original de "La Grand Guide des Chemins pour aller et venir par tout le Royaume de France. Avec les noms des Fleuves & Rivieres qui courent parmy lesdicts pays. Augmenté du voyage de S. Lacques, de Rome, & Venise", ce premier guide routier français a été imprimé en l'an de grâce 1552 ! Et ce fut un grand succès de librairie puisque, en un peu plus de 15 années, jusqu'en 1568, 28 éditions vont être publiées !

le guide des chemins jpg.jpg

L'auteur de ce guide se nomme Charles Estienne (c.1504/1505-1564). Il est issu d'une célèbre famille d’imprimeurs-éditeurs et humanistes français qui travaillèrent du XVe au XVIIe siècle à Paris, Lyon et à Genève. Bien qu'élevé dans la connaissance des belles-lettres et des langues anciennes, il choisira tout d'abord la médecine qu'il exercera jusqu'en 1550, date à laquelle il va reprendre la direction de l’imprimerie familiale. Onze ans plus tard, à la suite de mauvaises affaires, il est incarcéré pour dettes au Grand-Châtelet, l'édifice le plus sinistre de la capitale, et il y demeurera jusqu'à sa mort.

Auteur de plusieurs dictionnaires et de nombreux autres ouvrages, Charles Estienne est décrit comme "un homme avare et emporté, jaloux de ses confrères et même de ses neveux, qu'il cherchait à desservir dans toutes les occasions". Il n'en reste pas moins que, selon le bibliographe anglais Michael Maittaire (1668-1747), la beauté des ses éditions n'a jamais été surpassée.

le guide des chemins 3.jpg

le guide des chemins 2 jpg.jpg

A cette époque, après les ravages de la Guerre de Cent-Ans, le réseau routier du royaume se met en place, ce qui permet au roi François Ier (1494-1547) et de sa cour, de se déplacer aisément de Fontainebleau à Lyon et Toulouse. L'ouvrage est destiné à aider le simple voyageur ou pèlerin en route vers Saint Jacques de Compostelle ou Rome à retrouver son chemin, à choisir ses gîtes d’étapes et à se prémunir des dangers du voyage. 283 itinéraires sont proposés, tous accompagnés d'informations sur les curiosités, les monuments, l’hébergement et les particularités des régions parcourues. On y trouve aussi de nombreux détails pratiques, comme par exemple des mises en garde contre les passages dangereux, mais aussi des commentaires insolites comme : « Belle Ville, mal nommée » ou « La Ferté, première des quatre filles de Citeaux". Tout y est... à l'exception d'un simple détail : il n'est doté d'aucune carte !

Aujourd'hui, ce guide est consultable en ligne sur le site de Gallica. S'agissant du duché de Normandie, on peut notamment y lire que "les chemins de ceste Duché sont notables, à raison des marchandises qui abordent aux ports de mer" ou bien encore que "Le Royaume d'Yvetot est fort petit, et ne contient villes, bourg, ni lieux notables".

 

 

Biblio. "Le grand Bêtisier de l'Histoire de France" de A. Dag'Naud - Ed. Larousse 2012.

Merci au site http://www.histoire-genealogie.com, aux nombreuses pages sur le sujet dont celle de Wikipédia.