Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2017

Huitres tièdes au pommeau de Normandie

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas ! Aussi, pour vous, amis gourmands aux babines alléchées, voici une recette d'Huitres tièdes au pommeau de Normandie*.

huitre pommeau.jpg

Saviez-vous qu'une huître sur quatre consommée en France est originaire de Normandie ? Première région conchylicole de France, elle produit des huîtres appréciées des connaisseurs pour leur finesse, leur parfum iodé et leur goût corsé. Consommées tout au long de l’année, elles sont toujours les reines de nos tables de fêtes.

huitre Normandie.jpg

Quant à notre Pommeau, mélange de jus de pomme et de Calvados, s'il s'utilise principalement en apéritif, il est aussi fréquemment invité dans la réalisation de sauces qu'il parfume agréablement.

huitre pommeau 2.jpg

Pour 4 personnes, prévoir une douzaine d'huitres par personne, 3 échalotes, 3 pommes reinette, 30 g de beurre, 20 cl de pommeau, 4 cuillerées à soupe de crème épaisse, poivre.

Préchauffer le four en position gril. Ouvrir les huîtres en laissant la chair dans la coquille et récupérer leur première eau. Réserver au frais.

Éplucher et hacher finement les échalotes. Peler, épépiner et tailler finement les pommes.

Dans une casserole, blondir les échalotes dans le beurre. Ajouter les pommes et le pommeau. Laisser cuire à feu doux pendant 5 minutes.

Verser dans la sauce l'eau des huîtres, la crème et laisser frémir environ 5 minutes. Passer au chinois.

Verser dans chaque huître de la sauce, puis enfourner jusqu'à coloration.

Bon appétit !

 

* Recette extraite de "La cuisine de Normandie" de J. Thomas - Ed. Les chemins de la mémoire, 2011.

22/12/2013

Un trésor normand : le Pommeau

Si ces origines restent obscures, elles n’en sont pas moins lointaines. Prestigieuse spécialité de notre belle région, le Pommeau de Normandie serait né «  cidre de liqueur » au XVIe siècle.  

Pommeau.jpg

Mais durant plusieurs siècles, seuls les agriculteurs normands furent les seuls à pouvoir profiter de cette boisson de couleur ambrée. Car illicite jusqu’à la fin du XXe siècle, le « pineau normand » ne reçu l’autorisation d’être commercialisé qu’en 1981 !

 

Bedan, Doux Normandie, Noël des Champs, Marin Onfroy, … font partie des variétés de pommes à cidre utilisées pour sa fabrication. 

 

Pommeau zone de production.jpg

Zone de production du Pommeau de Normandie

Celle-ci est issue d’un mutage : savant mélange de moût ou jus de pommes non fermenté avec une eau de vie de Calvados. Vieilli en fût de chêne durant au moins 14 mois, il y acquiert sa rondeur et ses arômes originaux.

 

Le Pommeau de Normandie se déguste traditionnellement à l’apéritif mais il accompagne aussi avec bonheur le foie gras, les huîtres, le melon et certains desserts.

 

Il a été récompensé par une AOC en 1991. 

pommeau 2.jpg

Et comme d’habitude, pour tous les gourmands aux babines alléchées, voici la recette d’un « Mérienne »*, un cocktail normand qui étonnera vos invités. Petite précision, en patois normand, « mérienne » signifie sieste… Vous êtes prévenus !

 

Mélanger 2/10 de Calvados, 2/10 de Pommeau de Normandie, 5/10 de cidre ou jus de pomme et 1/10 de grenadine.

 

A votre santé !

 

* Recette issue de « Cuisine normande » de Ph. Baratte – Edisud - 2008

Biblio. « Normandie –Produits du terroir et recettes traditionnelles » - L’inventaire du patrimoine culinaire de France – Albin Michel 2003

Images : merci notamment au site www.iaa.cra-normandie