Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

La motte castrale, ancêtre du château-fort.

Au cœur du département de l'Orne, niche un petit village d'un peu plus de 150 âmes situé dans l'arrondissement d'Alençon et dans le canton de Carrouges, celui de La Motte-Fouquet. Très ancienne seigneurie de haute et basse justice, dont l'origine remonte au XIIème siècle, qui,  comme nombre d'autres lieux en France,  tient son nom de "motte" du premier moyen défensif édifié contre les raids ponctuels menés par les envahisseurs, Sarrasins puis Normands, lesquels, il y a très longtemps, menaçaient nos ancêtres. Pour se défendre de ces attaques, les Carolingiens vont en effet édifier, de la fin du Xe siècle et jusqu'au début du XIIIe, des mottes castrales, embryons de nos châteaux-forts.

 

motte castrale.jpg

 

À l'origine de l'organisation des la société féodale, la motte castrale consistait en un rehaussement artificiel important de terre rapportée de forme circulaire, le tertre. En général, les mottes avaient un diamètre à la base de 30 mètres et une hauteur de 10 m. La plupart du temps, le tertre était entouré d'un fossé. Bien qu'aucune n'ait été conservée, on sait qu'une tour de bois était emmottée sur le sommet, souvent entourée d'une palissade ou encore d'un muret comme à Grimbosq (Calvados).

motte chateau de gisors.jpg

Donjon du château de Gisors (Normandie), construit sur une motte castrale

On pense qu'avec les moyens de l'époque, la construction d'une motte nécessitait en moyenne 2000 journées homme. La Tapisserie de Bayeux nous dévoile la construction par des paysans de l'une d'elles, celle de la motte d'Hastings (Hesteng ceastra).

la motte castrale tapisserie bayeux.jpg

 

Les mottes castrales permettaient non seulement de voir arriver l'ennemi de loin mais également de tenir la position autant que possible en attendant d’éventuels renforts. Elles sont ensuite très vite devenues un lieu symbole de protection pour les populations environnantes et un lieu d’échanges commerciaux denses. C'est le plus souvent sur leur emplacement que furent construits les châteaux-forts qui allaient les remplacer.

 

Biblio. "La petite Histoire - 60 faits insolites de l'Histoire de France" de H. et M. Deveaux - Librio Mémo, 2016.