Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2014

Rôti de porc à la mode de Granville

Aujourd’hui, la recette que je vous propose, amis gourmands aux babines alléchées, est celle du rôti de porc à la mode de Granville*.

port_granville_.jpg

Cette jolie station balnéaire du département de la Manche a été fondée par un vassal de Guillaume le Conquérant au XIe siècle. Elle est aujourd’hui le premier port coquillier de France. Bien que soumise à un climat océanique, son positionnement abrité sur la baie du Mont-Saint-Michel au fond du golfe formé par la Normandie et la Bretagne, lui confère un microclimat fort apprécié.

Et si la Normandie se situe au troisième rang des régions françaises productrices de porcs charcutiers, c’est bien grâce au département de la Manche qui en produit à lui seul plus de la moitié.

gastronomie normande.jpg

Pour réaliser cette recette normande, il vous faut : 1 kg de viande sans os, de préférence, palette roulée, assaisonnée intérieurement et extérieurement (on ajoutera à l’intérieur un fin hachis de ciboulettes), 12 pommes évidées non épluchées, 1 bon verre de calvados, 1 tasse de crème fraîche normande, du beurre demi-sel, du sel et du poivre.

roti de porc.jpg

Prévoir 50 à 60 minutes de cuisson.

Ficeler le rôti préparé comme il est dit plus haut. Mettre dans un plat à feu et placer à four moyen, légèrement beurré, pendant 20 à 25 minutes.

Ajouter les pommes dont on aura bourré le vide avec le beurre et remettre au four pour terminer la cuisson.

Dresser le tout sur un plat chaud et tenir dans le four chaud mais éteint.

Déglacer le plat de cuisson avec le calvados (si nécessaire ajouter un peu d’eau).

Lier avec la crème fraîche, laisser chauffer sans bouillir, travailler un peu pour que la sauce soit bien liée. Servir en saucière ou bien napper le rôti découpé.

Bon appétit !

 

* Recette extraite de « Gastronomie normande d’hier et d’aujourd’hui » de S. Morand- Ed. Flammarion 1970.

03/07/2013

Quand l'église de La Colombe est visitée dans la nuit...

La Colombe est une petite paroisse normande située dans l’actuel département la Manche au cœur du canton de Percy.  

La colombe carte.jpg

En ce début de l’an de grâce 1696, alors que le roi de France, Louis XIV (1638-1715), surveille l’achèvement des travaux de son palais de Versailles, quelle ne fut pas la stupeur des Colombais lorsqu’ils découvrent, au matin du 10 février 1696, que leur église, l’église Notre-Dame de la Colombe, a été pillée et vandalisée dans la nuit. 

La Colombe 50.jpg

Sur le registre paroissial, le curé écrit :

la colombe.JPG

« La nuit d’entre le vendredy à samedy 10e février 1696, on a rompu la grande porte de l’église, avec vérières et siseaux au dessous de la barre transversante, défonsé celle du tambour et on a rompu le tronc du Rosaire fermant à deux clés et on a prins l’argent et emporté une des céreures, forcé le dessous dudit tronc ou bufet servant à mettre les cierges, deplus on a cassé et levé les cerures du tronc ordinaire et prins ce qu’il y avoit d’argent. L’on a entré dans la sacristie enlevé toutes les serviettes et quelques nappes sans pouvoir dire combien, beu et renversé une bouteille de vin, prins la moityé d’un cierge servant au grans autel aton (sic) resorty par la mesme trou de la grande porte après avoir remué et foulé tous les bufets et ornements.* »

* Biblio. Registre paroissial 1674-1742