Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2020

Charte entérinée par Guillaume le Conquérant et sa famille

Regardez-bien ce parchemin ! Il s'agit d'une Charte rédigée vers 1070. Elle acte la donation d'un des familiers de Guillaume le Conquérant (1027/1028-1087), Enguerrand, fils d'Hilbert, à l'Abbaye de Saint-Ouen de deux parts de dîmes à percevoir sur sa terre de Préaux et autant de terre qu'il faudra pour construire une grange et une maison pour le granger. En échange, un clerc devra être reçu comme moine afin de prier pour lui.

guillaume charte 00.jpg

Parchemin de 48 x 20,5 cm - Fonds de l'Abbaye de Saint-Ouen

Ce qui rend cette Charte particulièrement intéressante, c'est qu'elle est entérinée par les principaux membres de la famille ducale. Leur signe a été apposé sous la forme d'une petite croix en bas de l'acte, à côté de leur nom.

guillaume charte 0.jpg

Guillaume n'est désigné ici que comme roi d'Angleterre. Le titre ducal n'apparaît à aucun moment, bien que dans les faits la Normandie n'ait jamais été unie à l'Angleterre. Son épouse Mathilde (1031-1083) symbolise la solide politique d'alliance grâce à laquelle Guillaume consolide son pouvoir. Fille de Baudouin V, comte de Flandres, elle est la nièce du roi capétien Robert Le Pieux (996-1031).

guillaume charte 000.jpg

Deux des quatre fils de Guillaume apparaissent encore sur le document, Robert Courteheuse, futur Duc de Normandie et Guillaume le Roux, futur roi d'Angleterre. Ils sont désignés ici comme comtes, ce qui est bien le cas à l'époque. Le dernier fils de Guillaume, Henri Beauclerc, née en 1068 et qui devient roi d'Angleterre en 1100 n'est pas mentionné. Il en va de même pour son troisième fils, Richard, qui est entré dans les ordres en 1066*."

 

Extrait de "12 siècles d'histoire aux Archives de Seine- Maritime" - Catalogue d'exposition - Ed. Point de vues, 2008.

08/09/2019

La livre-sterling ? Encore un coup des normands !

La livre sterling , "pound sterling" en anglais, souvent abrégé en "pound", unité monétaire officielle du Royaume-Uni datant des environs de la fin du XIe siècle, c'est-à-dire juste après l'invasion normande et la bataille de Hasting de 1066, est aujourd'hui la plus ancienne monnaie utilisée encore en circulation.

livre sterling.jpg

"La livre", l'unité monétaire, est née de la "livre romaine", l'unité de poids de 12 onces. A l’origine, elle correspondait à une livre d'argent, soit environ 409 grammes de ce métal. Avec ce poids d’argent, on frappait 240 deniers ou 20 sous.

Pour ce qui concerne le mot "sterling", il pourrait provenir de "l'esterlin", transformé phonétiquement en "sterlin", prononciation "sterlin(e)", puis "sterling" sous l'effet de l'absence de nasale dans la langue anglaise.

livre sterling double esterlin.jpg

Double esterlin a l'ange.

"L'estelin" ou "esterlin" est une ancienne unité de masse des orfèvres et bijoutiers en usage au Haut Moyen-âge dans le royaume de France, vraisemblablement sous les Carolingiens. Il valait le vingtième de l'once soit environ 1,53 grammes.

Devenu monnaie, "l'esterlin" circule à la fois sur le territoire des Plantagenêt, rois d'Angleterre et ducs de Normandie, comme sur celui des Capétiens. D'ailleurs, son cours est fixé par le roi de France. C'est Saint-Louis (1214-1270) qui en interdira son usage sur ses terres.

livre sterling g le conquerant.jpg

Guillaume le Conquérant (1027/1028-1087)

Il est fort probable, d'après les historiens, que, suite à sa réforme monétaire des années 1080, Guillaume le Conquérant (1027/1028-1087) ait imposé l'esterlin en Angleterre, après qu'il en soit devenu roi. Ah, ces normands !!!

05/05/2019

La charte autographe de Guillaume le Conquérant

Regardez bien ce document !... Ou plutôt, regardez-bien la première croix en bas du texte.

guillaume conquerant signature 0.jpg

 

Une simple croix ?... Non, une croix inscrite de la main de Guillaume le Conquérant (1027/1028 - 1087) en personne sur une charte datée entre 1066 et 1087.

 

guillaume conquerant signature.jpg

Né à Falaise, rappelons que ce 7ème Duc de Normandie est le fils illégitime de Robert "le Diable" ou "le Magnifique", duc de Normandie et de sa maîtresse Herleve, appelée également Arlette, fille de Fullbert, maître de Falaise. On ne sait pas quelle éducation le jeune Guillaume a réellement reçue.

Successeur de son père après sa mort prématurée en 1035, les grands seigneurs de Normandie, qui le considèrent comme un bâtard exempt de sang noble, contestent alors son pouvoir. Le duché connaît une période de troubles et de rébellions et le jeune Duc échappe de peu à différentes tentatives d’assassinat. Cette période particulièrement difficile va cependant contribuer à forger son caractère. En 1047, il parvient à établir définitivement son autorité sur ses terres et à unifier la Normandie. Dès lors, rien ne va plus l'arrêter !

guillaume conquerant .jpg

Tête dite de Guillaume le Conquérant, musée de l'abbaye de Jumièges

 

Ce normand va être le premier et reste le seul à ce jour à avoir envahi et conquis l’Angleterre après sa victoire à la bataille d’Hastings le 14 octobre 1066. Couronné à l’abbaye de Westminster le jour de Noël de la même année, il est fait  roi d’Angleterre sous le nom de Guillaume Ier.

Afin de sécuriser son nouveau royaume, Guillaume y ordonne la construction de nombreux châteaux forts, donjons et autres mottes. Si la plus emblématique de ces constructions est "la Tour de Londres", et son donjon "la Tour Blanche", bâtie en pierre de Caen, il faut citer également le château de Windsor, l'une des résidences préférées de la famille royale britannique actuelle, où s'est déroulé le 19 mai dernier le mariage princier d'Harry et Meghan.