Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

etendoir à linge

  • Du beau linge à Tancarville

    Saviez-vous que, comme la petite ville de Neufchâtel-en-Bray a donné son nom à un fromage, celle de Tancarville a donné le sien en 1963 à un étendoir à linge ? Un objet du quotidien qui rappelle l'architecture du pont qui fut le dernier sur le cours de la Seine jusqu'à la construction du pont de Normandie reliant aujourd'hui le département de la Seine-Maritime à celui du Calvados.

    pont de tancarville.jpg

    Faisant face au département de l'Eure, et plus précisément à la commune du Marais-Vernier, le pont de Tancarville a supplanté le bac du Hode qui reliait autrefois Berville-sur-Mer et le hameau du même nom alors dominé d'un phare. Longtemps pour la ville du Havre, isolée par des marécages à l’extrémité du Bec de Caux et mal reliée par voie terrestre à un arrière-pays réduit par sa position géographique à un quart de cercle, le franchissement de l’Estuaire à l'aide des bacs fut le principal moyen d’assurer la subsistance des habitants. Mais à la fin des années vingt, de l’accroissement continu du trafic naît la nécessité de la construction d’un passage permanent.

    Le 7 décembre 1933, la décision du projet « Pont-Route » aux environs du bac du Hode-Berville est actée. Deux ans plus tard, l’avant-projet d’un pont suspendu à la hauteur de Tancarville est finalisé. Le 11 décembre 1940, le Gouvernement du Régime de Vichy déclare d’utilité publique le projet de construction du pont et de ses voies d’accès. Mais la Seconde Guerre mondiale retarde sa construction qui ne débute en réalité que le 15 novembre 1955. A son achèvement, ce pont suspendu de 1 420 mètres présente une travée centrale de 608 mètres, la plus longue d'Europe.

    pont de tancarville 2.jpg

    Le Pont de Tancarville est inauguré le 2 juillet 1959 par le Ministre des Travaux Publics, des Transport et du Tourisme Robert Buron (1910-1973) en présence du havrais René Coty (1882-1962), lequel aurait proposé en son temps de nommer le futur pont du nom du maréchal Pétain avant de devenir lui-même président de la IVe République en 1954 et de laisser sa place le 8 janvier 1959 à Charles de Gaulle (1890-1970).

    pont de tancarville 0.JPG

    Et c'est en 1963, que le nom de marque « Tancarville » va être déposé pour la première fois par la société Dupré originaire de Saint-Etienne pour laquelle lorsque qu'on regarde ce pont de coté, lui qui allie à la fois finesse et robustesse, avec un peu d’imagination, on peut y voir un simple étendoir à linge...

     

    Biblio. « La Seine-Maritime – Petite géographie curieuse et insolite » de Pierre Deslais – Ed. Ouest-France, 2021.