Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2018

Des patronymes trompeurs

Que les Roi, Roys et Leroy retombent sur terre : leur patronyme ne les fait pas plus descendre d'un roi que les Lempereur d'un empereur ! Soit, il s'agit là d'un sobriquet désignant celui qui affecte des allures nobles, soit leur ancêtre a été vainqueur d'un jeu d'adresse, populaire et médiéval, que nos aïeux pratiquaient à leurs rares moments perdus, comme le jeu de tir à l'arc ou à l'arbalète et à l'issue duquel le gagnant se voyait sacré pour l'année durant : "roi du jeu" ou "empereur" s'il avait remporté la victoire plusieurs fois de suite.

patronymes trompeur nolwenn leroy.jpg

La chanteuse Nolwenn Leroy

Pour les Baron, Comte, Lecomte, Marquis, Duc, Leduc, Prince ou Leprince, on peut bien sûr également envisager des surnoms ironiques. Mais une autre hypothèse liée aux liens de dépendance est possible. En effet, chaque paysan dépendait d'un seigneur, auquel il versait des redevances pour sa maison et ses terres, et dont, au Moyen-âge, il était "l'homme". Comme, dans le même village, les biens et les hommes n'appartenaient pas tous au même seigneur, on appelait Comte celui qui était "l'homme du comte", par opposition aux autres villageois qui dépendaient d'une autre seigneurie.

patronymes trompeur jules baron.jpg

L'acteur Jules Baron

Pour ce qui est des Baron, là encore, on peut imaginer soit à une personne hautaine, soit celui qui était au service d'un baron ou qui détenait des terres appartenant à un baron. Cependant, et, d'une façon générale, le patronyme correspond à ce dernier sens, il faut savoir qu'au Moyen-âge, le mot servait à désigner un homme de guerre et d'une façon générale un "mari" en tant que chef de famille vénéré et tout puissant.

patronymes trompeur daniel prevost.jpg

L'acteur Daniel Prévost

Quant aux Prévost (donnant aussi Pruvost, Provost, Prouvost, et par contraction Prost et Proust), Bailli (ou Bally, Bayle, Beyle,...), Sénéchal, Viguier ou Voyer, Maire et Lemaire, Bourgeois ou Lebourgeois, Maître ou Lemaître, Sergent, Capitaine, Châtelain, Vassal, Vasseur (ou Vavasseur, Levasseur,...), Chevallier, Page et Lepage, etc... Ce sont toutes des appellations rappelant un état, une position occupée, une fonction exercée, ou bien encore l'attitude affichée de la personne ou plus simplement encore son caractère.

 

Biblio. "Qui étaient nos ancêtres?" de J.-L. Beaucarnot - Ed. JCLattès, 2002.

Merci au site www.geneanet.org