Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Le normand Béroul et le roman de Tristan et Iseult

Comme la légende arthurienne, celle des amours de Tristan de Loonois et d’Iseult la bonde a d’abord circulé oralement avant de s’incarner dans l’écrit.

TRISTAN ET ISEULT 1.JPG

Tristan et Iseult - Ivoire du XIVe siècle

Les exploits de Tristan, roi de Loonois,  et ses amours contrariées avec Iseult, la femme du roi de Cornouaille en Armorique, Marc’h, son oncle, ont d’abord séduit des oreilles celtiques et insulaires avant de faire pleurer l’Europe entière.

ROI MARC'H.JPG

Le Roi Marc'h de Howard Pyle

Mais qui sait encore aujourd’hui que la première version écrite de ces aventures qui, selon l’écrivain philosophe suisse Denis de Rougement, modifièrent durablement le comportement amoureux des Européens, le fut en dialecte normand ?

C’est en effet à Béroul, un jongleur et conteur normand professionnel du XIIe siècle, que l’on doit  le Roman de Tristan. Les critiques diffèrent sur la date de sa rédaction. La version communément admise est que la première partie daterait de 1170.

De cette œuvre, ne subsiste qu’un unique manuscrit de 4 485 vers, copie datant de la fin du XIIIe siècle, amputé du début comme de la fin. La version de Béroul de la légende de Tristan et Iseult telle qu’il la raconte est sauvage et violente, mais sûrement proche de la version populaire qui devait circuler oralement à l’époque. Le style est vif, exclamatif et dramatique à la fois.

TRISTAN ET ISEULT.JPG

Pour le reste, on ignore hélas à peu près tout de la vie du poète normand Béroul et le peu que l’on sait est d’ailleurs très hypothétique…

03/10/2012

C'est un beau roman ...

Et c'est une belle histoire que celle de Tristan et Iseut !  L'histoire d'un amour impossible entre un jeune et preux chevalier breton pour la plus belle des princesses, malheureusement déjà unie à un vieux roi tyrannique et jaloux.

Pourtant, qui se souvient aujourd’hui qu’on doit à un normand le récit de cette histoire qui a fait pleurer l’Europe entière ? 

Tristan et Iseult.jpg

Car l’auteur du « Roman de Tristan » s’appelle Béroul. Jongleur et conteur normand professionnel du XIIe siècle, c’est en dialecte régional, vers l’an 1170, qu’il rédige la première version en vers de cette légende issue de la tradition orale.

Rappelez-vous, l’histoire met en scène deux jeunes gens, Tristan de Loonois, le pays de Saint-Pol de Léon, en Baie de Morlaix, chevalier et neveu de Mars, vieux roi de Cornouailles et la blonde Iseut, jeune fille noble d’Irlande, épouse dudit roi.  Tous les deux s’aiment, tous les deux vont en mourir mais une ronce symbolique réunira leurs tombeaux à jamais… 

Tristan et Iseut 1.jpg

De l’œuvre de notre poète normand, ne subsiste aujourd’hui qu’un seul manuscrit de 4 485 vers, copie datant de la fin du XIIIe siècle, amputé du début comme de la fin.  Pourtant, les historiens s’accordent à dire que la façon dont il conte cette vieille légende celtique est sûrement très proche de la version populaire qui devait circuler de bouche à oreille à l’époque. Il s’agit d’une version sauvage, violente, voire barbare. Le style est jugé vif, exclamatif et dramatique à la fois. 

Tristan et Iseut 2.jpg

 Tristan et Iseut à la fontaine épiés par le roi Marc

 

Pour le reste, on ignore à peu près tout de la vie de cet auteur normand et le peu qu’on sait de lui reste très hypothétique, à commencer même par son nom …. En effet, Béroul est celui qui lui a été donné par convention…

 

Biblio. Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.