Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2018

Une cousine Miss France !

Voilà un nouveau cousinage inattendu ! Une "Miss" dans mon arbre généalogique ! Car ma "nouvelle" cousine a été élue Reine du Muguet de Compiègne en mars 2000, puis, la même année, Miss Picardie. En 2001, elle a été couronnée Miss France puis Miss Europe et s'est même classée dans le top 10 de l'élection de Miss Univers !

elodie gossuin,miss france 2001,amagne

Il faut dire que la vie sourit à cette jeune et jolie femme ! Élodie Gossuin est une "touche-à-tout" qui réussit tout ce qu'elle entreprend. Après le mannequinat et une carrière d'élue de la République, la miss est aujourd'hui chroniqueuse et animatrice de radio et de télévision. Au passage, elle a remporté en 2015 le Grand concours des Animateurs.

elodie gossuin eglise st martin amagne.JPG

Église Saint-Martin d'Amagne (XIIIe siècle)

Si la belle est née à Reims, nos ancêtres communs étaient quant à eux originaires d'Amagne (Ardennes), un petit village situé dans le canton de Rethel. C'est dans son église, l'église Saint-Martin, qu'ils ont été baptisés, mariés et inhumés jusqu'au début du XIXe siècle. En 1631, le village appartient au "Prince Henri de Lorraine, comte de Chaligny, Marcquy de Moyt et Prince du Saint Empire, seigneur dudit Amagne". En 1636, on sait par la Statistique de l’élection de Rethel qu'il compte "93 ménages pleins et 35 demis, 14 laboureurs, 73 chevaux et paie 580 livres de taille".

elodie gossuin 3.jpg

C'est à cette époque que Jean Devaux (mon sosa 3492), savetier de son état, y épouse Marconnette Fouquet. Leur fils Nicolas (mon sosa 1746) (1648-1694), manouvrier de son état, y épousera à son tour Marguerite Geoffroy. (1650-1695) Le couple aura 9 enfants dont une fille, Jeanne, née le 14 juin 1682. Jeanne se maria trois fois. Son premier époux, Gérard Huet, né vers 1676, épousé le 17 janvier 1702, perdit la vie deux mois plus tard, le 16 mars 1702. Elle se remaria le 24 novembre 1706 avec Nicolas Lamiable, un charpentier, qui mourut le 6 août 1709, en lui laissant deux enfants à élever, Élisabeth, née en 1707, et Hubert né l'année suivante. Le 14 janvier 1715, Jeanne se remaria une troisième fois avec André Gouin (mon sosa 872) (1695-1730), un manouvrier avec lequel elle aura 4 enfants. Élodie Gossuin est une descendante de Jeanne à la 10ème génération par son fils aîné Hubert Lamiable et je descends de son autre fils André Gouin (mon sosa 436)*

 

* Généalogie descendante simplifiée : Jean Devaux (mon sosa 3492) (ca 1620-1694) x Marconnette Fouquet ˃ Nicolas Devaux (mon sosa 1746) (ca 1649-1694) x Marguerite Geoffroy (ca 1648-1695) ˃ Jeanne Devaux (mon sosa 873) (1682-1745)

˃˃ x Nicolas Lamiable (ca 1679-1709) ˃ Hubert Lamiable (1708-1775) ˃ Jeanne Marguerite Lamiable (1741-1808) ˃ Elisabeth Thomin (1779-1841) ˃ Jean Pierre Mélin (1810-1889) ˃ Jean Nicolas Mélin (1849-1925) ˃ Gustavie Louise Mélin (1882-?)) ˃ Jeanne Léa Lefèvre (1906-1959) ˃ Nadine Louise Laure Cattier (1934-1977) ˃ Lysiane Tonello x Yves Henri Alain Gossuin ˃ Élodie Gossuin

˃˃ x André Gouin (mon sosa 872) (ca 1685-1730) ˃ André Gouin (sosa 436) (1719-1770) ˃ Joseph Gouin (mon sosa 218) (1746-ca 1808) ˃ Monique Anne Gouin (mon sosa 109) (1786-1827) ˃ Médérique Emmanuel Morin (mon sosa 54) (1811-1853) ˃ Louise Victorine Morin (mon sosa 27 ) (1849-1938) ˃ Louise Joséphine Lecreq (mon sosa 13) (1875-1963) ˃ Henri Louis Julien (mon sosa 6 ) (1901-1976) ˃ Denise Rose Désirée Julien (mon sosa 3), ma mère.

 

Biblio. Merci aux sites Généanet et Généastar de m'avoir fait découvrir ce cousinage.