Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rollon par le sculpteur rouennais Arsène Letellier

24 août 1863. Les rouennais apprennent dans « Le Journal de Rouen » qu'une statue en plâtre de Rollon (v.850-v.932), fondateur du duché de Normandie, vient d'être dressée sur son piédestal dans les jardins de leur Hôtel-de-Ville. Il ne s'agit là que d'un projet « soumis à l'examen de l'Administration Municipale et au jugement de ses concitoyens ».

L’œuvre a été commandée au sculpteur normand Arsène Letellier (Rouen 28/03/1833-Paris 14ème arrt. 05/02/1880). L'artiste a choisi de représenter le chef normand tel qu'il imagine qu'il était lorsqu'il prononça cette phrase que l'histoire lui attribue : « Nous ne voulons nous soumettre à personne, tout ce que nous acquerrons par les armes, nous en resterons maîtres et seigneurs. » Le viking est débout, la main gauche appuyée sur la garde de sa massive épée. Il montre de l'index de sa main droite étendue la terre qu'il a conquise et sur laquelle il va régner en souverain absolu mais équitable.

Le test auprès des rouennais se révèle globalement positif (seulement quelques légers remaniements suggérés « par des personnes de goût »). La statue est donc acquise par la Ville qui demande au sculpteur de reproduire son œuvre en pierre de Chauvigny. Après avoir reçu une subvention de 4000 francs, Letellier se met au travail.

letellier statue rollon.jpg

Reste à déterminer le lieu de son emplacement. Ce sera les jardins de l'Hôtel de Ville. Le Conseil Municipal vote la somme de 1394,96 francs pour les frais de pose de la statue finalement érigée en 1865.

letellier statue rollon 2.jpg

En 1911, à l'occasion des fêtes du Millénaire normand, la ville passe commande à un autre sculpteur rouennais, Alphonse Guilloux (1852-1939), de deux moulages de ladite statue. L'un est destiné à la ville d'Alesund (Norvège), lieu de naissance supposé de Rollon, l'autre à la ville de Fargo (Etats-Unis). Elle fait également exécuter une reproduction en bronze pour Alesund.

Outre les affres du temps, la statue a subi de nombreuses dégradations : index amputé, socle tagué, épée brisée,... Sa dernière restauration date de mai 2011.

Arsène Letellier, issu de l’École de peinture et de dessin de Rouen, a fait ses études à l’École des beaux-arts de Paris où il fut l'élève du sculpteur Francisque Duret (1804-1865) avant d'enseigner lui-même à l’École des beaux-arts d'Amiens (Somme) où il eut pour élève Athanase Fossé (1851-1923). Outre la statue de Rollon, on lui doit le Portail occidental avec bas-relief du Christ en gloire de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois de Presles (Val-d'Oise), 1876.

letellier Église_Saint-Germain-l'Auxerrois_-_Presles_-_02.jpg

Arsène Letellier est mon cousin au 7ème degré. Nos ancêtres communs, Jean Bouillon (ca1610/1670) et son épouse Catherine Boucher (ca 1626/1694) étaient originaires de Quévreville-la-Milon, paroisse aujourd'hui rattachée à la commune de St-Jacques-sur-Darnétal (Seine-Maritime). Le couple eut 7 enfants. Arsène Letellier descend de leur fille aînée Catherine (ca 1645/1705) et de son union avec Jean Malheuvre (ca 1637-1693) célébrée à Roncherolles-sur-le-Vivier (Seine-Maritime) le 20 novembre 1663. Je descends quant à moi de leur troisième fille et quatrième enfant Marie (ca 1663-1726) et de son union avec Paul Blaiset (ca 1648-1728) célébrée à Quévreville-la-Milon, le 21 février 1676.

Il cousine également avec les acteurs, metteurs en scène et homme de radio et de télévision normands Charles Granval (1882-1943), Alexis Desseaux, Laurent Ruquier et Philippe Torreton.

Écrire un commentaire

Optionnel