Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La cravate, pièce maîtresse du vestiaire masculin

La seule utilité réelle de la cravate, c'est qu'on la retire, sitôt rentré chez soi,

pour se donner l'impression d'être libéré de quelque chose

, mais on ne sait pas de quoi.”

Paulo Coelho, écrivain brésilien

Entre 1618 et 1648, des conflits armés déchirent toute l'Europe et plus particulièrement l'Allemagne Une guerre de religion qui oppose protestants et catholiques. Le 19 mai 1635, la France de Louis XIII, qui avait réussi jusque-là à se tenir à l'écart, entre à son tour dans la mêlée en déclarant la guerre à l'Espagne. Elle y gagnera 8 ans de guerre, l'Alsace et... un nouvel accessoire vestimentaire masculin !

Les armées de cette époque ne sont pas permanentes mais composées de mercenaires. Pour guerroyer contre l'ennemi, Richelieu (1585-1642), doit trouver et enrôler une troupe de 1600 hommes. Son choix se porte sur des soldats croates. Ces hussards sont d'excellents cavaliers, à la fois rapides, agiles et très habiles. Des qualités bien utiles au combat. Mais, curieusement, ce ne sont pas leurs qualités qui vont faire forte impression à leur arrivée à la cour du roi...

cravate costume hussard croate 1630.JPG

Costume de hussard croate de 1630 comportant une écharpe

Non, ce qui va faire sensation, c'est un petit accessoire vestimentaire qui les distingue, un long morceau de tissu chatoyant blanc noué autour de leur cou, sensé les protéger du froid, que les français vont très vite appeler « cravate », déformation du mot « Hrvat » signifiant « croate ». Dès lors, la cravate croate va devenir l'accessoire qu'il est de bon goût de porter.

Jugée plus discrète et élégante, elle va remplacer le jabot de dentelle qui lui-même a remplacé la fraise ! L'élégant roi Louis XIV (1638-1715) va aller jusqu'à créer en 1669 la fonction de maître-cravatier.  Sous le statut d'écuyer, le titulaire, appartenant aux services de la chambre du roi, aura la privilège chaque matin de choisir la cravate qui fera mouche avec la tenue royale du jour. Œuvrant sous la responsabilité du maître de la garde-robe, c'est lui qui enroulera autour du cou du monarque cette large bande de coton ou de lin décorée de dentelles, non sans l'avoir auparavant agrémentée de rubans multicolores avant de la nouer sur le devant en laissant pendre les deux extrémités..

cravate chine.jpg

Si aujourd'hui, le temps est loin où tout homme élégant se devait de la porter, la cravate a tout de même su traverser les siècles et les époques ! Malgré des origines très anciennes, on sait qu'au IIIe siècle av. J.-C., les soldats de la garde personnelle de l'empereur Qin Shi Huangdi étaient « cravatés », tout comme les orateurs et légionnaires romains, elle s'est adaptée au temps et à la mode, changeant tour à tour de couleur, de matière et de forme.

cravate 03.jpg

En 2008, la Croatie a instauré la journée de la cravate fixée au 18 octobre de chaque année. A noter qu'il existe en France, à Panissières (Loire), un musée de la Cravate et du Textile, riche de plus de mille cravates de tous styles et époques.

Écrire un commentaire

Optionnel