Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2020

Un parfum de femme à odeur de femme...

Bientôt un siècle que cela dure et il est aujourd'hui encore le parfum le plus connu au monde ! Créé le 5 mai 1921, le célèbre "n° 5" de Mademoiselle Chanel peut s’enorgueillir de n'avoir pris aucune ride !

5 DE CHANEL 01.JPG

En 1920, cette self-made woman qui commença sa carrière en créant des chapeaux d'une simplicité révolutionnaire, Gabrielle Chanel dite Coco Chanel (1883-1971) a déjà ouvert trois boutiques, à Paris en 1910, à Deauville en 1913 et à Biarritz en 1915. Le succès est tel que son nom est déjà mondialement connu. Mais elle en veut plus. Son amant de l'époque, le Grand-Duc Dimitri Pavlovitch de Russie (1891-1942), lui suggère de lancer son propre parfum. Elle retient l'idée et confie le travail au parfumeur Ernest Beaux (1881-1961). Elle lui dicte ses exigences car elle veut un parfum épuré en accord avec sa mode, « Un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c'est-à-dire fabriqué. Je suis un artisan de la couture. Je ne veux pas de rose, de muguet, je veux un parfum qui soit un composé, un parfum de femme à odeur de femme".

5 DE CHANEL 03.JPG

Chanel à Deauville devant sa boutique

L'homme de l'art se met au travail, mélange harmonieusement les parfums de différentes, fleurs, ajoute des composés chimiques, des aldéhydes. Il parvient à marier avec génie ces molécules synthétiques très fortes qui exhalent les senteurs et les rendent abstraites. Quand il lui présente deux séries d'échantillons numérotés de 1 à 5 et de 20 à 24, elle choisit l'échantillon no 5, un jus mystérieux, sans notes dominantes, mais d'une richesse florale étonnante, composé de 80 ingrédients dont le jasmin, la rose, et l'Ylang-Ylang.

Accompagnée d'Ernest Beaux et de quelques amis, lors d'un dîner dans le plus grand restaurant de Cannes, Coco Chanel décide de tester son parfum. Elle place un vaporisateur au centre de la table et vaporise régulièrement l'atmosphère ambiant. « L'effet fut stupéfiant, déclarera t'elle, toutes les femmes en passant près de notre table s'arrêtaient, humant l'air».

5 de chanel 04.jpg

Coco Chanel et Boy Capel

"Quel nom allez-vous lui donner ? » lui demande Ernest Beaux. « Je lance ma collection le 5 mai, cinquième mois de l'année, laissons-lui le numéro qu'il porte et ce numéro 5 lui portera chance » répondit-elle. Et le parfumeur d'ajouter : Je dois reconnaître qu’elle ne s’était pas trompée... ».

Même le design du flacon retient toute l'attention de Mademoiselle. Exit les flacons rococo de l'époque, beaucoup trop alambiqués à son goût. Pour que seul le parfum soit au centre de l'attention, et peut être aussi en hommage à son amant Boy Capel (1881-1919), financeur de sa boutique normande, qui portait toujours sur lui une flasque de whisky au design similaire, elle choisit une simple fiole de laboratoire au verre épuré sur lequel elle appose une étiquette sobre, blanche et noire, caractéristique de sa marque.

Biblio. Un siècle de mode de C. Ormen - Ed. Larousse, 2013.

Écrire un commentaire