Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2020

L'aventure d'un Dionyso-Thébaldien

Qu'ont donc en commun le joueur de baseball américain Lou Boudreau (1917-2001), le pilote automobile canadien Jacques Villeneuve (né en 1971), le catcheur et acteur américain John Cena (né en 1977) et l'inventeur canadien du motoneige Joseph Armand Bombardier (1907/1964) ? L'amour du sport bien sûr ! Effectivement, mais pas que...

famille messier,st-denis-le-thiboult,lignée messier-lemoyne d'amérique du nord,lou boudreau,jacques villeneuve,john cena,joseph armand bombardier

De gauche à droite : Lou Boudreau, Jacques Villeneuve, John Cena et Joseph Armand Bombardier

La clef de l'énigme se trouve en Normandie, dans un petit village de Seine-Maritime, celui de Saint-Denis-le-Thiboult. Niché à l'est de Rouen, entre Ry et Vascoeuil, son nom, "Parrochia sancti Dionisii le Tiebout", attesté depuis 1208, s'est transformé au fil du temps pour se fixer en 1757 sous sa forme actuelle. A Saint-Denis, premier évêque de Paris, s'est ajouté la forme régionale de "Thibault", issus de "Theobald", nom de baptême et patronyme d'origine germanique, composé de theod « peuple » et bald « audacieux ». "Peuple audacieux",  une qualité commune à tous les sportifs !

st denis le thiboult carte cassimi.JPG

St-Denis le Thiboult sur la Carte de Cassini

Maintenant, remontons le temps et transportons nous au début du XVIIe siècle sous le règne de sa majesté Louis XIII (1601-1643). Dans l'église de ce village, le 2 juin 1607, vient d'être célébré le mariage de Jehan Messier (1581-1658) et Françoise Haudricourt (ca1586-ca1676). "Messier" est un patronyme bien normand qui, en ancien français, désigne un garde des moissons ou des vignes, et plus généralement un garde champêtre. Jehan Messier, surnommé "Blondelet", "celui qui a les cheveux blonds", comme avant lui son père et son grand-père, est originaire du village voisin de La Haye-en-Lyons. C'est un homme de journée, un métier bien aléatoire pour faire vivre une femme et les nombreux enfants qu'elle va lui donner !

Car, de leur union vont survivre quatre enfants. Deux filles et deux garçons. David (né vers 1612), le plus jeune, homme de journée lui aussi, épousera une jolie Marguerite (ca 1619-1676). L'aîné de leurs enfants, Michel (ca 1640-1725), refusera la misère et choisira le chemin de l'exil vers la Nouvelle-France. Il n'a que 10 ans lorsqu'il débarque en 1650 au Québec, à Ville-Marie, rejoindre son oncle paternel Jacques (né vers 1610). Il y épousera le 25 février 1658 Anne Lemoyne, une dieppoise orpheline de père et "fille du roi".

st denis le thiboult mariage messier lemoyne.JPG

Acte de mariage de Michel Messier et Anne Lemoyne - Notre-Dame de Montréal (Canada) -

Archives nationales du Québec - Registre 1642-1694, vue 123 de 598

Devenu Sieur Michel Messier de la Guillaudière, plus connu sous le nom de Michel Messier dit Saint-Michel, Seigneur de Cap-Saint-Michel, il va fonder la lignée Messier d'Amérique du Nord qui donnera naissance à nos quatre sportifs et qui, de fait, sont cousins !

Jehan Messier et Françoise Haudricourt font également partie de mon arbre généalogique. Ils sont les ancêtres à la 10ème génération de ma grand-mère maternelle Blanche Bénard (1902-1977)

Écrire un commentaire