Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2020

Saint-Michel et la Normandie

Qu'ont donc en commun la Normandie, la ville Bruxelles, les pâtissiers, les parachutistes et les escrimeurs ?

Réponse : ils partagent tous le même saint patron, en l'occurrence, saint Michel, le premier des trois archanges, les lieutenants de Dieu. Lui est le bras armé quand Gabriel est le messager et Raphaël le réconfort.

st michel 04.jpg

E. Delacroix, Michel terrassant le Dragon, 1849-61. St-Sulpice, Paris

Très sollicité, saint Michel est aussi le saint patron des Gaules, de la France, de l'Allemagne, de la Cité du Vatican et de la ville de Kiev en Ukraine et de celle d'Arkhangelsk en Russie... Mais aussi celui de plusieurs corps de métiers dont les épiciers, les manœuvriers, les policiers, les maîtres d'armes, les soldats, les bateliers, les boulangers, les tonneliers...

saint michel 02.png

Le Mont-Saint-Michel et sa baie

En Normandie, la légende veut qu'en 708, Aubert, l'évêque d'Avranches, aurait reçut en songe une révélation de l'archange saint Michel. Le prélat partageait avec ses contemporains une solide dévotion au Saint. Aussi, conçut-il le projet de transformer le mont Tombe, ce lieu de solitude, en y bâtissant un premier oratoire dans l'abside, creusée directement dans le rocher. Il fit ensuite venir d'importantes reliques très "figuratives" de saint Michel : un fragment de la pierre sur laquelle il aurait posé le pied et un morceau de son "manteau rouge". La présence de ces objets transformèrent le Mont-Tombe en premier sanctuaire dédié à l'archange saint Michel en terre gauloise. Une communauté de douze chanoines vint servir le sanctuaire et d'y accueillir les pèlerins.

saint michel 03.jpg

De là va naître le culte de saint Michel auquel les ducs de Normandie vont être particulièrement attachés au point de faire de Michel le saint patron de leur duché.

Fêté principalement les 29 septembre, la Saint-Michel, dans les campagnes, marque la fin des récoltes et la date anniversaire des baux ruraux. "A la Saint-Michel, tout le monde déménage" car c'est en effet ce jour-là que les fermiers et métayers payaient leurs propriétaires. Le jour aussi où ils lui rendaient la terre louée oralement depuis un an. Le jour encore où, dans certaines fermes, se signifiait le terme de la "louée", c'est-à-dire la fin de l'engagement des commis et des bonnes.

Enfin, depuis quelques années, c'est à la Saint-Michel qu'à lieu la fête des Normands, à l'image de la Saint-Yves des Bretons ou la Saint-Patrick des Irlandais.

 

 

Biblio. "Histoire du Mont-Saint-Michel" de P. Sbalchiero - Ed-Perrin, 2015.

"La Normandie pour les nuls" de Ph. Simon - First-Ed., 2017.

Écrire un commentaire