Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2020

Le dernier voyage de la Damoyselle de Beaulté

C'est chez nous, en Normandie, en vallée de Seine, au Manoir de la Vigne du Mesnil-Sous-Jumièges (Seine-Maritime), que la Damoyselle de Beaulté s'est éteinte le 9 février 1450.

"La Vierge à l'Enfant" de Jean Fouquet a ses traits. Agnès Seurelle (1422-1450), "la plus belle dame du royaume de France", se permet toutes les audaces vestimentaires. Elle sera la première à montrer ses épaules nues et inaugurera l'une des armes de l'élégance féminine, le décolleté. Le roi Charles VII (1403-1461), âgé de 41 ans, en tombe amoureux au printemps 1443. 6 mois plus tard, elle est sa maîtresse, une position qui fait d'elle la première "favorite officielle" d'un roi de France.

agnes sorel 00.JPG

"La Vierge à l'Enfant", tableau de J. Fouquet entre 1452 et 1458

Pour faciliter leur liaison, le roi la nomme dame de compagnie de sa femme, la reine Marie d'Anjou (1404-1463). Fou amoureux, il couvre son aimée de cadeaux. Parmi eux, le château de Béauté-sur-Marne près de Vincennes, auquel elle devra son surnom, "le plus bel chastel et le mieux assis qui fut dans toute lisle de France", les seigneuries de Rocquecezières, d'Issoudun, de Vernon et d'Anneville, une pension annuelle de 3 000 livres, somme considérable pour l'époque, mais aussi des parures, bijoux et autres joyaux dont le tout premier diamant taillé connu à ce jour.

agnes sorel 01.jpg

Château de Beauté, demeure royale proche de Vincennes

Au printemps de 1449, la Normandie, alors aux mains des Anglais, se révolte et en appelle au roi de France. Charles VII prend donc la tête d'une campagne de reconquête triomphale. Pont-Audemer, Pont l'Evêque, Lisieux, Verneuil, Louviers,... même l'imprenable Château-Gaillard tombent sans résistance au mois d'août. A Rouen, la population ouvre les portes aux troupes françaises, forçant ainsi la capitulation de l'ennemi le 29 octobre. Le 10 novembre, le roi entre dans la capitale normande en liesse : la province est enfin libérée après 30 années d'occupation !

En janvier 1450, l'élue du cœur de Charles VII, âgée de 28 ans, attend son quatrième enfant. Elle se morfond au château de Loches en Touraine et décide de rejoindre son royal amant en Normandie. En plein hiver, enceinte d'environ 7 mois, ce long voyage de plus de 350 km est rude ! Elle arrive toutefois à bon port et le roi l'installe aussitôt dans ce manoir où il a établi ses quartiers.

agnes sorel 02.jpg

Manoir de la Vigne du Mesnil-Sous-Jumièges

Quelques jours plus tard, le 3 ou 5 février, elle met au monde une petite fille prématurée qui ne survivra pas. Mais le 9 février, la favorite est prise "d'un flux de ventre" qui va l'emporter dans la journée. Très vite, la rumeur d'un empoisonnement circule. On sait aujourd'hui qu'Agnès Sorel a été victime d'une intoxication massive au mercure, à l'époque prescrit lors des accouchements longs et difficiles. Cependant, le taux de concentration de ce produit retrouvé dans ses cheveux sont bien bien supérieures aux doses thérapeutiques habituellement utilisées à cette époque. Erreur de dosage ? Tentative de meurtre ? L'énigme reste entière.

Conformément aux usages du temps pour les personnes de l'entourage royal, le cœur de la Dame de Beauté est prélevé et inhumé dans la collégiale de Jumièges. Le reste est embaumé, mené jusqu'à Loches et inhumé dans la Collégiale Saint-Ours.

 

Biblio. "De quoi sont-ils vraiment morts ?" de J. Deblauwe - Col. Texto - Ed. Tallandier, 2019.

Écrire un commentaire