Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des après qui seraient bien avant...

Au VIe siècle, alors qu'il cherche à déterminer quand exactement le temps des chrétiens a commencé, Denys le Petit, un moine historien, part du postulat que l'ère chrétienne débute naturellement l'année de naissance de Jésus. Il ne reste plus qu'à fixer celle-ci... Il se met au travail, lit et relit les évangiles, sort ses règles et ses compas, réalise de savants calculs, compte et recompte et, après beaucoup d'additions et de soustractions, il conclut que Jésus est né en l'an 753 de la Fondation de Rome.

an 1 denis le petit.jpg

Le moine Denys le Petit

Cette année là devient alors par convention l'an "un" de notre ère. Un "Anno Domini" qui va servir à dater les années. Un "Anno Diomini" qui est toujours utilisé de nos jours. Un "Anno Domini" qui a pour conséquence qu'il y a les siècles avant et les siècles après. A noter qu' il n'y a pas d'an zéro dans l'ère chrétienne et qu'on est passé directement de l’an un avant J.-C. à l’an un après J.-C

Mais voilà, il semble bien que notre cher moine du Moyen-âge se soit trompé dans ses opérations... A l'éclairage des astronomes d'aujourd'hui, une nouvelle estimation de la date de naissance du Christ a bousculé les travaux de Denys le Petit. Comme lui, les chercheurs sont partis de l'évangile de Saint-Matthieu. Il y est écrit que Jésus-Christ avait vu le jour sous le règne d'Hérode le Grand, roi de Judée.

an 1 herode 1er.jpg

Portrait supposé d'Hérode le Grand.

Selon l'historiographe romain juif Flavius Josèphe, qui mourut en l'an 100, Hérode était décédé au moment de la Pâque, peu après une éclipse de Lune. Or, selon les astronomes, cette éclipse eut lieu le 12 ou le 13 mars de l'an 4 avant notre ère. Cette année-là, la Pâque tombait le 14 avril. Première conclusion : Jésus-Christ serait donc né au plus tard le 14 avril de l'an 4 avant notre ère.

Pour affiner encore leur estimation, les scientifiques vont alors vérifier si l'apparition de l'étoile ayant guidé les Rois mages jusqu'à Jésus correspondait à un évènement astronomique. Selon eux, un point lumineux inhabituel, dû à la conjonction de deux planètes, Jupiter et Saturne, fut visible entre la fin du mois de mars et le début du mois d'avril de l'an 7 avant notre ère. Résultat : Jésus-Christ serait donc né en l'an 7 avant notre ère, au printemps, entre la fin du mois de mars et le début du mois d'avril. Et que nous ne serions pas en 2020 mais en l'an 2026 ou 2027 !

date de naissance de jésus-christ,naissance de l'ère chrétienne,fixation de l'anno domini

Conjonction des planètes Jupiter et Saturne

Et si le clergé a fixé au 25 décembre le jour de naissance du Christ, on sait aujourd'hui que cette date a été choisie opportunément par le Clergé du VIe siècle. En plaçant l'annonciation le 25 mars, la naissance de Jésus neuf mois plus tard, soit le 25 décembre, coïncidait avec le début d'un cycle pascal. Il faut rappeler par ailleurs, qu'avant même la période chrétienne, de nombreuses fêtes populaires étaient célébrées au mois de décembre, au moment du solstice d'hiver, comme pour conjurer le froid et la nuit, et peut-être la mort de la nature. Ce jour-là, si on entre véritablement dans l'hiver, c'est aussi le moment où les jours commencent à rallonger, où le soleil renaît comme l'espoir... En célébrant ce temps, on célèbre également le retour du printemps, de la lumière et de la vie.
 

 

Biblio. "Les vérités de l'histoire" - Reader's Digest, 2007.

Les commentaires sont fermés.