Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2020

Mais qui était Rollon, le fondateur de la Normandie ?

Scandinave, certes, mais Danois ou Norvégien ? Dace ou Hrólfr le Marcheur ? Une interrogation toujours d'actualité.

rollon rouen.jpg

Statue de Rollon, Jardins de l'Hôtel de ville de Rouen, par Arsène Letellier

Les Danois, qui s'appuient essentiellement sur la tradition normande, le présentent dès le XIe siècle comme le fils d'un vénérable noble "dace", terme commodément traduit par "danois". A la mort de son père, Rollon et son frère Gurim, auraient été persécutés par le roi de leur pays, à tel point que, après la mort de Gurim, Rollon n'aurait eu d'autre choix que de prendre la mer. Il finira pas accoster sur les bords de la Seine en 876.

Pour les Norvégiens, Hrólfr est le fils d'un duc ou d'un "Jarl" du nom de Röngvaldr de Mre. Son histoire, telle qu'elle a été écrite au XIIIe siècle, repose sur une très ancienne tradition orale. Ayant commis des pillages dans la baie d'Oslo, l'homme aurait été chassé de son pays par le roi Haraldr à la Belle Chevelure. A la tête d'une troupe composée en majorité de Danois auxquels seraient venus s'ajouter des Anglo-Saxons, par la mer, il aurait atteint le "Valland", c'est-à-dire la Gaule pour s'y forger une principauté.

rollon baptème.jpg

Baptême de Rollon par l'archevêque de Rouen - Bibliothèque municipale de Toulouse

A la question de sa nationalité, s'ajoute celle de son identité, toute aussi incertaine. Bien sûr, pour les auteurs anciens du royaume des Francs, il est le "pyratorum dux" c'est-à-dire le "chef des pirates", un point c'est tout ! Pourtant, si son nom de baptème est bien Robert, Dudon de Saint-Quentin (960-1043), l'historien au service des ducs de Normandie, qui écrit en latin, le nomme "Roll" et les Anglo-Normands "Rhou" ou "Rou". Pour les Scandinaves, il est "Rolf" ou "Gӧngu-Hrólfr", c'est-à-dire "le marcheur" ou "le vagabond". Un surnom qui lui aurait été donné parce qu'aucune monture n'aurait été capable de porter son imposante stature de plus de deux mètres pour plus de cent quarante kilogrammes ? Ou simplement en référence à son extraordinaire périple ?

rollon gisant.jpg

A ces énigmes, s'ajoute celle de la date et des circonstances de son décès. Pour certains historiens, Rollon est mort en 925 lors du siège du château d'Eu. Pour d'autres, après avoir abdiqué en faveur de son fils, il serait mort quelques années plus tard, vers 932-933. La cathédrale de Rouen abrite le gisant de Rollon sur le socle duquel on peut lire cette épitaphe :

« IN.SINU.TEMPLI.ROLLO.QUIESCIT A.SE.VASTATAE.CONDITAE.NORMANNIAE.PATER.AC.PRIMUS.DUX

LABORE.QUI.FRACTUS.OCCUBUIT.OCTOGENARIO.MAIOR.AN.CM.XXXIII »

( Au sein de ce temple, repose Rollon,

père et premier duc de la Normandie, dévastée et relevée par lui.

À bout de force de ce labeur, il succomba en 933, âgé de plus de 80 ans.)

 

 

Biblio. "Histoires normandes - Au temps des Vikings et des Ducs de Normandie (820-1204)"de S.-W. Gondoin - Ed. Inquarto 2011.

"Histoire secrète de la Normandie" de I. Bournier - Ed. Ouest-France, 2019.

Écrire un commentaire