Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2019

Généalogie des poules

Une généalogie des poules ?... Et pourquoi pas ? Elles le valent bien ! Elles sont aujourd'hui plus de 52 milliards sur terre ! Soit sept fois plus nombreuses que les humains dont elles partagent l'histoire depuis 10 000 ans ! 

la genealogie des poules 2.jpg

Le Coq doré ou Gallus-gallus

Les poules ont conquis notre planète, voyagé sur les cinq continents en pondant leurs œufs sous toutes les latitudes. Leur ancêtre originel, le Coq doré (appelé à tort "Coq Bankiva", Bankiva n'étant en réalité qu' une sous-espèce) ou "Gallus-gallus" (coq sauvage) est une espèce d'oiseaux de la famille des Phasianidae. Originaire du Sud-Est asiatique, il constitue la principale espèce à l'origine des races de toutes les poules domestiquées !

la genealogie des poules 1.jpg

Localisation géographie originelle des poules

C’est au cours de l'ère des dinosaures, qui s’est étendue de -230 à -65 millions d’années, que sont apparus de petits dinosaures à plumes, lesquels ont ensuite évolué petit à petit vers leurs formes d’oiseaux modernes. Entre -8000 et -6000 ans avant notre ère, époque de leur domestication, la poule ne pond que 5 à 20 œufs par an. Seuls son instinct combatif et ses qualités belliqueuses lors des combats de coqs vont être à l'origine de son élevage par nos aïeux.

En Gaule, la présence du coq domestiqué Gallus-gallus remonte à 1200 av. J.-C. Venu de la Méditerranée, il aurait voyagé sur des navires phéniciens, puis grecs. Sous l'Empire romain, les races au plumage noir vont dominer comme la Poule de Caux, normande comme son nom l'indique, malheureusement aujourd'hui disparue mais en cours de reconstitution et d'homologation. Elle faisait partie des premières races issues des souches d'origine.

la genealogie des poules 3.JPG

Poule normande de Crèvecoeur

Au Moyen-âge, les volailles sont omniprésentes dans les basses-cours. Les poules de cette époque sont issues d'une continuité génétique des volailles indigènes de l'Antiquité, ainsi que l'apport de volailles semblables, arrivées lors des grandes invasions. Au cours du XIIe siècle, on note l'introduction de poules huppées en provenance d'Europe du Nord, dont est issue directement, la Crèvecœur, qui doit son nom au village de Crèvecœur-en-Auge (Calvados) où elle serait arrivée, importée des Pays-Bas en Normandie par le seigneur dudit lieu. Avec ses cousines, qui portent elles-aussi le nom de leur cité d'origine : la Caumont, originaire de Caumont-l'Éventé (Calvados), la Gournay, originaire de Gournay-en-Bray (Seine-Maritime), la Merlerault, originaire de Merlerault (Orne) et la Pavilly, originaire de Pavilly (Seine-Maritime) auxquelles s'ajoutent la Cotentine et la Coucou de France, elles font de la Normandie la région de France qui totalise le plus grand nombre de races anciennes de gallinacés.

 

Écrire un commentaire