Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2018

La Marianne 2018 est arrivée !

C'est fait ! La nouvelle Marianne, "Marianne l'engagée" d'Emmanuel Macron, "déterminée, énergique, ancrée dans le 21ème siècle et qui se projette dans l'action" est arrivée ! Visage officiel de la République Française, depuis le 23 juillet dernier, ce timbre-poste habillera désormais nos envois courants pour toute la durée du mandat présidentiel. Il est l’œuvre d' Yseult Digan, peintre franco-anglaise, qui signe Yz, l'une des artistes les plus actives de la scène street art. 

marianne l'engagée.jpg

Depuis sa création en 1849, il y a 169 ans, 29 visages différents de la République ont ornés les lettres des français. Porteuse des valeurs de la Nation et constituant un attribut de la représentation officielle de l'État, Marianne n'est pourtant devenue le visage officiel de la République sur nos timbres qu'en 1944.

marianne.jpg

Et depuis l'arrivée de la Vème République, la tradition veut que chaque nouveau président décide du visage de "SA" Marianne. Elle s'est ainsi adaptée à l'évolution de l'art, de la société et à la volonté de l'homme politique et de ses engagements. Autrement dit, on sent à travers elle un peu du programme présidentiel à venir... Même la position de sa tête, à droite ou à gauche, a son importance ! La Marianne de Giscard d'Estaing, Président de la République en 1974, avait la tête tournée à droite. A l'inverse, celle de Mitterrand qui le remplaça en 1981, "la République au bonnet phrygien" a la tête tournée à gauche. Et quand arrive la cohabitation, le visage de Marianne est de face.

marianne mitterand coha.jpg

1989 - Marianne de face choisie par François Mitterrand

Jacques Chirac choisira une Marianne « nature », Nicolas Sarkozy lui préfèrera une Marianne de profil où l’étoile vient remplacer la cocarde sur le bonnet phrygien et François Hollande, une Marianne jeune, cheveux bouclés au vent.

 

Près de 15 millions de ces timbres sont imprimés chaque jour dans le centre de production de La Poste, situé à Boulazac (Dordogne). 

Écrire un commentaire