Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Particule ne rime pas toujours avec noblesse !

Qu'on se le dise : les particules nobiliaires, ces "de", "d'", "de la", "des" et "du", écrits en minuscules et précédant un patronyme, ne sont que très rarement synonymes de noblesse ! Bien des familles nobles n'en n'ont jamais eu, à commencer par la plupart des quelque trois mille anoblies sous l'Empire, comme les Murat ou les Suchet.

Si au XVIIIe siècle, on comptait 17 000 noms de famille authentiquement nobles, il n'en subsiste plus aujourd'hui qu'à peine 4 000 dont moins de 10 remontent à l'an 1400. Sous l'Ancien Régime, la noblesse représentait à peine 1 % de la population totale. Leurs membres se distinguaient dans les actes officiels non pas par une particule mais par des qualificatifs propres comme "écuyer", "chevalier", "noble", "noble homme"ou "noble dame", "Damoiselle".

particule blanchart.png

Bans de Mariage en date du 15 février 1611-Eglise Saint-Paul de Rouen- de Noble homme Guillaume Blanchard, seigneur de Mesnil-Raoul, mon sosa 2514

Les plus anciennes familles nobles sont nées bien avant que ne s'imposent les noms de famille. Elles étaient connues sous le nom de leurs terres ou de leur château, on parlait alors de "Maison", comme celle d'Harcourt en Normandie. A partir des XIIe et XIIIe siècles, lorsque les patronymes roturiers, nos noms de famille actuels, sont apparus, les nouveaux anoblis ont tout simplement ajouté ce nom à celui de leurs terres. C'est le cas de la famille Le Fevre d'Ormesson, une famille de la noblesse subsistante, originaire d'Île-de-France, anoblie en 1553 et propriétaire du Château d'Ormesson sur Marne.

particule chateau d'ormesson.jpg

Le château d'Ormesson-sur-Marne

Mais voilà, très vite, dans l'esprit des gens, la particule, synonyme de patrimoine donc de richesse, est interprétée comme "signe extérieur de noblesse". Les bourgeois vont s'empresser d'allonger leur nom en y ajoutant, à l'aide d'une préposition, celui de leur propriété. Leurs "obligés", en marque de respect, les doteront en outre d'une "particule de courtoisie". Résultat : Monsieur Dupont deviendra Monsieur de Du Pont du Château du Val. D'autres, plus fortunés, n'hésiteront pas à acquérir à prix d'or ce titre de noblesse si convoité et qui fera d'eux de simples "faux nobles", une noblesse d'apparence uniquement...

particule bourgeois.jpg

Pour conclure, il ne faut pas oublier ces officiants, curés et secrétaires de Mairie, qui, involontairement, vont maltraiter les patronymes, transformant nombre de Lachaussée en De La Chaussée, La chaussée ou bien encore Chaussée...

 

 

Biblio. "Qui étaient nos ancêtres ?" de Jean-Louis Beaucarnot - Ed. J.-C. Lattès, 2002.

Commentaires

  • A tient une idée reçu qui tombe. Je pensais être noble à 100 pour cent car j'ai "de" précédant le patronyme.

  • Désolée !!! Bel été à vous !

Les commentaires sont fermés.