Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2018

L'argent : du métal à la monnaie

Charlemagne (742-814), faute d’approvisionnement suffisant en or, doit se résigner, durant son règne, à mettre en circulation une nouvelle monnaie de référence, le denier d’argent (de 1,36 g à 1,80 g d'argent). En prescrivant de tailler 240 deniers dans une livre d'argent, l'Empereur à la barbe fleurie jette les bases d'un système monétaire et comptable qui persistera, en France jusqu'à la Révolution : 1 livre = 20 sous ou 240 deniers, et un sou = 12 deniers. En outre, est frappée une division du denier, l'obole d'argent, qui correspond à sa moitié.

argent denier charlemagne rv.jpg

Le nouveau monométallisme entre si bien dans les mœurs qu’on utilise aujourd’hui encore le nom du métal en question, l’argent, comme synonyme de monnaie ou numéraire. Le choix de l’argent comme de l'or s’explique bien sûr par le fait que ces matières sont rares et qu'elles présentent une grande valeur pour un poids et un volume réduit.

argent 3.jpg

Pour nous les généalogistes et historiens amateurs à la recherche de toute information utile sur la vie quotidienne de nos ancêtres, les archives notariales sont un passage obligé. Mais déchiffrez ces contrats de mariage, testaments et autres inventaires après décès, requiert de se familiariser avec la valeur des biens pour les estimer.

argent 1.jpg

Pour nous y aider, voici quelques outils bien utiles découverts lors de l'atelier de Paléographie des Archives Départementales de Seine-Maritime animé par l'excellente Marie Groult que je remercie. Le premier d'entre-eux, cette grille de lecture d'orthographe et de la calligraphie du mot "argent" de 1450 à 1698.

A suivre...

 

Écrire un commentaire