Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2018

La couronne de Napoléon

Pour son sacre dans la cathédrale de Paris, le 2 décembre 1804, Napoléon Ier avait voulu une coiffe spécifique. Il faut dire que la Révolution française, l'abolition de la monarchie et l'exécution du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, avait conduit à la destruction de la plupart des anciens joyaux de la couronne  dont l'ancienne couronne royale. Seule celle de Louis XV, de style rococo, échappa au massacre et Napoléon la refusa !

couronne de napoléon 0.png

La couronne du sacre de Napoléon dite "Couronne de Charlemagne"

Lui qui disait ne pas avoir "succédé à Louis XVI mais à Charlemagne", roi des Francs et empereur romain germanique auquel il aimait se comparer, se fit donc fabriquer une couronne impériale par l'orfèvre Martin-Guillaume Biennais (1764-1843).

couronne de napoléon orfevre.jpg

Martin-Guillaume Biennais

De style médiévale, cette "couronne de Charlemagne", telle qu'il l'a baptisa lui-même, du nom de l'ancienne couronne royale de France, est faite de huit demi-arches avec des camées en coquillage et des corniches sculptées qui se rejoignent sur un globe doré, au sommet duquel est placée une croix.

couronne de napoléon sacre.jpg

Le Sacre de Napoléon - Jacques-Louis David (1808 - Musée du Louvre)

Au cours de son couronnement, Napoléon a finalement utilisé deux couronnes. En premier, à l'image de celle des empereurs romains, il se coiffa d'une couronne de laurier en or composée de 44 grandes feuilles, de 42 graines mobiles et de douze feuilles plus petite. Ensuite, il plaça brièvement la couronne impériale de Charlemagne sur sa tête, puis la toucha à la tête de l'impératrice, Joséphine.

 

En 1885, pour empêcher toute nouvelle tentative de restauration royale ou impériale, l'Assemblée nationale française choisit de vendre la plupart des joyaux de la couronne française. Seule une poignée de couronnes vont être conservées pour des raisons historiques. La couronne de Napoléon fit partie de celles-ci. Elle est maintenant exposée au musée du Louvre à Paris. Quant à la couronne de laurier, fondue avec les autres insignes royaux ou impériaux, il n'en reste aujourd'hui plus que deux feuilles ! En effet, la jugeant trop lourde, Napoléon avait fait retiré six des feuilles en or qui l’ornaient et les avait offertes en remerciement à Martin-Guillaume Biennais. Quatre se sont perdues et seules les deux dernières sont parvenues jusqu'à nous. L'une est exposée au musée Napoléon du château de Fontainebleau et l'autre a été vendue aux enchères en 2017 pour la somme de 625 000 euros.

Écrire un commentaire