Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2018

Lorsqu'on ne badinait pas en Normandie avec l'honneur d'une dame !

Marguerite de Thiboubille, Dame de Fontaine la Sorel, avait épousé en 1380 Jean IV de Carrouges, preux et vaillant chevalier normand, Chambellan du duc Pierre II d'Alençon (1340-1404), un descendant de Saint Louis. L'époux, veuf de Jehanne de Tilly, était tombé follement amoureux de la belle au nom de fleur.

carrouges 0.jpg

L'histoire nous est contée par le chroniqueur Jean Froissart (1337-1405). Ce jour-là, Marguerite crie haut et fort qu'un écuyer nommé Jacques Le Gris, un autre seigneur normand, favori du duc d'Alençon, s'étant introduit dans son château, a abusé d'elle le 18 janvier 1386, alors que son époux était en voyage. Le sang de Jean de Carrouges ne fait qu'un tour. Pour ce viol odieux, il demande immédiatement justice au roi Charles VI (1368-1422) mais Le Gris nie farouchement les faits. Alors, c'est donc parole contre parole !

carrouges 2.jpg

Jean Froissart - Portrait à la sanguine dans le Recueil d'Arras

 

La seule solution que l'on trouve pour trancher cette affaire consiste à organiser un "judicium dei ", un "duel judiciaire", une méthode issue du droit germanique en usage à travers tous le Moyen-âge. C'est une procédure "ordalique", une forme de preuve judiciaire et religieuse qui consiste, en l'absence de témoins ou d'aveux, à soumettre les plaidants à une épreuve dont l'issue, déterminée par Dieu, désigne la personne bien-fondée. Les deux parties en litige se battent en combat singulier, chacune pouvant néanmoins se faire représenter par un plus "spécialiste" que lui...

carrouges 1.jpg

Représentation d'un combat judiciaire à Augsbourg, en 1409 (vers 1544)

 

Autorisé par le Parlement de Paris, l'affrontement s'y déroule le 29 décembre 1386. Il s'agit là de l'un des tout derniers duels judiciaires autorisé en France. Le combat se fait d'abord à cheval, puis à pied ensuite. Après de rudes coups d'épée, Jean de Carrouges terrasse son adversaire. Le corps de Le Gris est envoyé pourrir au gibet de Montfaucon et l'on reconnaît solennellement Marguerite comme victime. Quant à Jean de Carrouges, il est fait Chevalier d'honneur du roi le 10 novembre 1390. Parti en croisade contre les Sarrasins, il meurt en septembre 1396 à la bataille de Nicopolis, (aujourd'hui Nikopol en Bulgarie).

 

Biblio. "Normandie Médiévale" - Le Routard - Hachette Ed. 2018.

Écrire un commentaire