Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2020

Des soldats arabes sur un baptistère chrétien !

C'est sans doute l'un des plus grands, des plus célèbres mais aussi des plus énigmatiques chefs d’œuvre de l’art islamique au monde ! Appelé "bassin de Saint-Louis", il a servi aux baptêmes des enfants royaux de France, du futur Louis XIII, le 14 septembre 1606 à Fontainebleau, à celui du prince impérial Napoléon-Eugène, fils de Napoléon III en 1856.

baptistere f.png

L’œuvre, un grand bassin à profil caréné, réalisé dans une unique feuille de laiton martelé, orné d'un décor incrusté d'argent, d'or, et de pâte noire, sur lequel on distingue nettement des motifs orientaux, des soldats aux pantalons bouffants, des dromadaires, des gazelles ornant les frises, est celle du dinandier Muhammad Ibn al-Zain, un artiste musulman qui vécut sous la dynastie mamelouk en Égypte et en Syrie, probablement à la charnière entre le XIIIe siècle et le XIVe siècle. Seule concession à la monarchie française, une fleur de lys héraldique ornant quatre médaillons ronds...

BAPTISPERE5pdf.jpg

Longtemps, les historiens ont attribué à tort ce baptistère à Saint-Louis (r. 1226 - 1270). Ce surnom n’apparaît pas avant la seconde moitié du 18e siècle. Il suggère que l’objet fut rapporté en France par Louis IX, souverain de la dernière croisade, mais lorsque celui-ci mourut à Tunis en 1270, le bassin n’existait pas encore. En outre, d'après le style des dessins incisés dans le métal, les experts actuels datent plutôt l'objet au XIVe siècle.

baptistere 1.jpg

Vue générale du Baptistère de Saint Louis, gravure publiée dans les Antiquités nationales d'Aubin-Louis Milin, 1791

Alors, quand et comment est-il arrivé en France ? S'il n'apparaît pas sur l'inventaire des biens de Charles V dressé avant 1380, il est mentionné vers 1440 dans un inventaire inédit du trésor de la Sainte-Chapelle de Vincennes . Et surtout, pourquoi et pour qui a t'il été fabriqué ? C'est aujourd'hui encore une énigme non résolue...

 

Biblio . "Ça m'intéresse - Histoire n°36 - 2016" -

Écrire un commentaire