Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2016

Tous cousins !

"En Bretagne comme en Normandie, écrivait la Comtesse de Ségur (1799-1874) dans son roman "Les deux nigauds" paru en 1863, on est cousin et cousine à trois lieues à la ronde, vu que les parentés ne se perdent jamais et que vingt générations ne détruisent pas le lien primitif du vingtième ancêtre." Simples cousins, cousins consanguins, cousins utérins, cousins germains, cousins issus de germains, petits cousins, doubles cousins... comment s'y retrouver ?

cousins 2.jpeg

Il faut savoir que le cousin "de base" est un descendant d'un frère ou d'une sœur de ses parents. C'est l'enfant de l'oncle ou de la tante d'une personne, quelle que soit la génération. Dans un sens plus général, « cousin » désigne tout individu avec lequel on possède au moins un ancêtre commun, sachant que le cousin consanguin est le cousin paternel et le cousin utérin, le cousin maternel.

Des cousins "germains" sont des personnes ayant au moins un grand père ou une grand-mère en commun, soit une parenté au deuxième degré.

cousins 1.jpg

Les Deux Cousines - Antoine Watteau (1716)

Les cousins "issus de germains", aussi familièrement appelés "cousins à la mode de Bretagne", sont des personnes ayant un arrière-grand-père ou une arrière-grand-mère en parenté, c'est-à-dire une parenté au troisième degré, comme le sont par exemple vos enfants et ceux de vos cousins germains. On utilise cette expression pour désigner tout descendant issu de son cousin germain mais, pour plus de précisions, on utilise aussi le qualificatif de « cousin germain éloigné au premier degré » pour désigner un enfant de son cousin germain (cinquième degré), « éloigné au deuxième degré » pour un petit-enfant de son cousin germain (sixième degré), etc.

Ce qualificatif de "germain" existe depuis le XIe siècle. Il est issu du latin "germanus" qui veut dire "qui est du même germe" ou, autrement dit "qui est du même sang". Si, aujourd'hui, dans le langage courant, on n'évoque plus que les "cousins germains", le lien de sang s'exprime aussi dans les appellations juridiques "frère germain" ou "sœur germaine" pour désigner de véritables frères ou sœurs, issus des deux mêmes parents, excluant donc les demi-frères ou demi-sœurs.

cousins 0.JPG

Les "Petits cousins" ou "petits cousins issus de germains" sont les enfants de deux cousins issus de germains. Ils ont au moins un de leurs arrière-arrière-grands-parents en commun. De même, les enfants de deux "petits-cousins" seront "arrière-petits-cousins" et ainsi de suite…

Enfin, on appelle "doubles cousins" des cousins paternel et maternel en même temps.

 

Biblio. "1001 expressions préférées des Français" - Le Point H-S Sept-Nov. 2016.

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet et au site peckalex.perso.neuf.fr

Les commentaires sont fermés.