Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2016

Steak-frites à la normande

Voilà un symbole puissant de notre identité nationale : le steak-frites ! Un "bien français" dont on pourrait s'étonner de l'anglicisme ! En effet, pourquoi "steak" ou "bifteck" plutôt que "tranche de bœuf" ?

steack frites 0.jpg

En cause, la déroute napoléonienne ! L’apparition sur nos tables du roastbeef, beefsteak et autre rumsteck est consécutive aux mœurs alimentaires des troupes anglaises d'occupation après la défaite de Waterloo, le 18 juin 1815 ! Les dictionnaires historiques de cuisine nous confirment bien que l'arrivée de ces mots anglais dans notre langage culinaire date de ce début du XIXe siècle. Et ce sont effectivement nos voisins Anglais qui ont introduit chez nous le goût de la viande rôtie ou poêlée, servie saignante à une époque où on commençait en général par la faire longtemps mariner avant de la griller et de la servir en sauce, garnie de lamelles de truffes, rondelles de moelle, bouquets de cresson, etc...

steack frites 2.jpg

La bataille de Waterloo - Peinture de William Sadler

 

En compensation, la frite, cette "fille de la cuisine de rue", qui serait née sur le plus vieux pont de Paris au lendemain de la Révolution de 1789 et qui possède de toute évidence la même dimension de pure francité, est tout de même appelée Outre-Manche "french fried potatoes" ! Thank you, Your Majesty !

 

 

 steak oignons.jpg

Et comme d'habitude, pour vous amis gourmands aux babines alléchées, afin d'illustrer mon propos, voici une recette de Basse-Normandie de biftecks aux oignons*.

Pour 6 biftecks, prévoir "une mincée d'oignons" suffisante pour recouvrir le tout et un filet de vinaigre de cidre.

Cuire doucement, quelques minutes, selon le goût, à la poêle et au beurre, la "mincée" d’oignons en la laissant blondir. Saisir les biftecks dans une autre poêle. Les déposer dans un plat chaud beurré. Saler, poivrer assez fort. Recouvrir avec les oignons. Verser le vinaigre dans la poêle. Recouvrir la viande avec la sauce. Servir avec des frites croustillantes. Bon appétit !

 

 

*Recette extraite de "Gastronomie normande d'hier et d'aujourd'hui" de S. Morand - Ed. Flammarion 1970

Biblio. "Grandes et petites histoires de la gourmandise française - Traditions et recettes" de S. Girard-Lagorce - Ed. Plon 2003.

Écrire un commentaire