Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2016

Le petit singe moqueur du Tréport

Le Tréport, jolie station balnéaire normande aux villas multicolores, bijou de la Belle-Epoque, avec son port de pêche, sa falaise, sa plage de galets et son église du haut de laquelle depuis deux siècles, un singe impertinent tire la langue à la ville voisine d'Eu !

singe du treport 2.jpg

Voici histoire ! L'église Saint-Jacques du Tréport a été reconstruite au XIVe et XVIe siècle sur un emplacement dédié au culte depuis le XIe siècle. En 1744 , le maire du Tréport se nomme Charles Simon. Chirurgien de son état, il est en poste depuis deux ans. Mais voilà, il ne supporte plus que l'indépendance de sa cité soit constamment remise en cause par sa voisine, la puissante ville d'Eu. Il ne supporte plus que le Premier Magistrat cette ville, Jean-Baptiste Blangy, Avocat, le considère comme son vassal. Il ne supporte plus que ce dernier n'ait de cesse que de le placer sous sa coupe.

singe du treport 5.jpg

Aussi, pour que cela s'arrête, il intente un procès... qui va durer 12 ans et que la ville d'Eu va perdre ! La justice rendue, la ville du Tréport retrouve officiellement sa pleine autonomie, celle qu'il lui avait été concédée voilà bien longtemps par le roi François Ier.

singe du treport.jpg

La décision satisfait pleinement la population qui, apprenant la nouvelle le 12 septembre 1756, porte son maire en triomphe jusqu’aux portes de la Maison de Ville.

Et c'est quelques temps plus tard, sans doute en guise de pied de nez, que sera érigé au sommet de l’église Saint-Jacques ce petit singe de pierre. On dit que l’opération aurait été facilitée par le vicaire de l’époque qui n’était autre que le fils de Charles Simon...

Comme avec les années, usée par le temps, la sculpture était devenue méconnaissable, en septembre 2009, les Tréportais l'on fait remplacer. L’ancienne statue a été confiée au musée des Enfants du Vieux Tréport.



Biblio : "Le Tréport Magazine - n° 92 - Octobre 2009.

Les commentaires sont fermés.