Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2016

Jean Grémillon, un cinéaste normand

Son nom ne vous dit peut être rien. Pourtant, ce normand là est l'un des réalisateurs les plus importants de l'histoire du cinéma français ! Il a à son actif une œuvre cinématographique considérable, dont 17 longs métrages, paradoxalement très peu connue du grand public, à part peut être "L'étrange Monsieur Victor" et surtout "Remorques" avec Jean Gabin (1904-1976) et Michèle Morgan, deux films pleins de réalisme et de poésie qui ont marqué la mémoire collective.

jean gremillon 0.jpg

Jean Grémillon (1901-1959)

Jean Grémillon est né rue Bellefontaine à Bayeux (Calvados), le 3 octobre 1901. Fils de cheminot, après des études musicales, il débarque à Paris en 1920 et y travaille comme pianiste de salle. C'est l'époque du cinéma muet.

Après avoir fait ses premières armes dans le 7ème art comme titreur, il s'oriente tout d'abord vers le documentaire. Il réalise sur commande des courts-métrages liés au monde du travail. En 1928, dès la fin du muet, il tourne enfin son premier long-métrage "Maldone" sous l'œil bienveillant de Charles Dullin (1885-1949), qui produit le film tout en incarnant le premier rôle. Le succès est médiocre.

jean gremillon 2.jpg

A partir de 1937, tout change avec deux films qui vont enfin lui assurer la consécration artistique et populaire qu'il attend. Tout d'abord "Gueule d'amour" avec Jean Gabin qui sera un énorme succès commercial et l'année suivante "L'Étrange Monsieur Victor" avec Raimu (1883-1946) en "méchant". Et puis ce sera notamment "Remorques" en 1941... "Grand portraitiste de la femme moderne, à travers les personnages interprétés par Madeleine Renaud, son actrice fétiche, il se livre à une entreprise de déconstruction de l'image de la femme fatale ou victime véhiculée par le cinéma dominant. Son dernier film, L'amour d'une femme (1953), est d'un féminisme d'avant-garde".

jean-gremillon-54643.jpg

Jean Grémillon , ce réalisateur et scénariste de talent, aura aussi composé la musique de certains de ses films, notamment celle du Six juin à l'aube (1944). Celui qui avait conservé une maison familiale en Normandie, à Cerisy-la-Forêt (Manche), s'est éteint prématurément à Paris le 25 novembre 1959.

 

Merci notamment aux pages Wikipédia sur le sujet et au site cinema.encyclopedie.personnalites.

Les commentaires sont fermés.