Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2017

Inauguration du pont de Tancarville : le 25 juillet 1959 !

Ce jour-là, c'est le Président Coty (1882-1962), originaire du Havre, qui inaugure en personne le pont de Tancarville, un pont suspendu qui enjambe la Seine entre le village de Tancarville en Seine-Maritime et le Marais-Vernier dans l'Eure. L'évènement est d'importance car, jusqu'à ce jour, la liaison entre les deux rives du fleuve à cet endroit n'est assurée qu'à l'aide de bacs. La réalisation de ce pont, une prouesse technique et esthétique à la fois, met Le Havre à 55 kilomètres d'Honfleur et permet de réduire de 102 km la distance routière entre la ville du Havre et celle de Caen.

pont de tancarville 0.jpg

Pourtant, qu'il a été long le chemin du projet à la chose... Car, si la nécessité de sa construction est apparue dès 1870, il faudra attendre 1933 pour que soit réalisée la première étude officielle de l' ouvrage à venir ! Bien sûr, sept ans plus tard, le Maréchal Pétain (1856-1951) signe à Vichy la décision de sa construction, mais, la guerre retarde les travaux qui ne débuteront finalement que le 16 novembre 1955, pour une mise en service "payante" le 2 juillet 1959.

pont de tancarville.jpg

Bâti au pied du château de Tancarville, à 25 km du Havre, l'ouvrage, qui a coûté 94 millions de francs aux contribuables, traverse la Seine d'une seule portée. Long de 1 420 mètres, ses deux pylônes de béton armé de 125 mètres de hauteur suspendent, en laissant une hauteur libre au-dessus de l'eau de 48m, son tablier suspendu d'une longueur de 608 m. Cela fait de lui, jusqu'en 1993, le plus grand pont suspendu d'Europe !

pont de tancarville  1.jpg

Emprunté par entre 15 et 20 000 véhicules chaque jour, il est cependant rapidement engorgé. C'est pourquoi, en 1971, la C.C.I. du Havre décide de construire un deuxième pont : ce sera le pont de Normandie, inauguré en 1995.

 

Écrire un commentaire