Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2016

La papillote de Lyon

Si je vous dis que cette friandise au chocolat au lait ou noir, fourrée de praliné, de ganache, de pâtes de fruits ou de fondants, est incontournable des fêtes de fin d'année ? Que sa particularité tient essentiellement dans son papier d'emballage multicolore et frangé à ses extrémités, ? Que chacune d'elle recèle un message secret ? Si j'ajoute qu'elle a aujourd'hui environ 225 ans et qu'elle porte toujours le nom de son créateur ? Avez-vous deviné que je vous parle de la papillote de Lyon ?

papillotte.jpg

Car c'est bien dans la capitale des gaules qu'elle a vu le jour, au cœur du quartier des Terreaux, lieu emblématique de la ville, rue du Bât d’Argent, dans l'atelier de la boutique d'un chocolatier-confiseur. Nous sommes au lendemain de la Révolution, vers 1790. La légende raconte qu'elle est née d'une histoire d'amour, celle d'un jeune commis de Me Papillot, homme de biens que le sucre et ses dérivés ont enrichi, qui, pour séduire la nièce de son patron, dont il était fou amoureux et qui travaillait à l'étage supérieur de la boutique, lui faisait parvenir chaque jour une confiserie sortie des fourneaux de son maître, qu'il entourait alors d'un message enflammé, avant de l'envelopper d'un joli papier doré.

papillotte 3.jpg

Lyon, place des Terreaux

Bien sûr, en découvrant l'indélicatesse de son apprenti, son patron le congédia sur le champ. Mais ce dernier conserva l'astucieuse idée et la repris à son compte. Remplaçant les déclarations d'amour par un proverbe, une citation, des histoires drôles ou des rébus, il la baptisa "papillote" et la commercialisa avec succès.

papillotte 2.jpg

C'est un siècle plus tard, avec la création de l'entreprise Révillon Chocolatier, que la papillote de Lyon connait sa véritable ascension commerciale. Reine des gourmandises, elle acquière la notoriété qu'on lui connaît aujourd'hui.

A noter que le mot "papillote", féminin de l’ancien français papillot (« paillette, petit papillon »), est apparenté à papillon. Les paillettes sont en effet comparées à leurs ailes chatoyantes.

Le mot sera ensuite repris en cuisine, pour indiquer que l'aliment est recouvert hermétiquement avant cuisson d'une feuille d'aluminium ou de papier sulfurisé.

 

Biblio. "Bonbons de toujours - Histoire et tradition des meilleurs bonbons artisanaux de France " - Ed.Gründ 2015.

Écrire un commentaire