Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2017

Même pas peur !

C'est l'une des plus belles hêtraies d'Europe et l'une aussi des plus vastes forêts de Normandie. La forêt de Lyons s'étend sur environ 10 700 hectares, à cheval sur le nord-est du département de l'Eure et le sud-est de celui de Seine-Maritime. Faisant partie du domaine royale, elle était autrefois plus étendue encore incluant de fait la forêt de Bleu qui a longtemps constitué une dépendance.

Le roi Charles IX (1550-1574) aimait venir y chasser. Un jour, d'après Pierre de Brantôme (1540-1614), chroniqueur qui a beaucoup écrit sur les grands personnages de son temps, le roi y fit une étrange rencontre. L'histoire se passe à l'automne de l'an 1570, à la veille du mariage du suzerain avec Élisabeth d'Autriche (1554-1592) qui sera célébré le 26 novembre 1570 à Mézières (Ardennes).

 

feu follet 2.jpg

 Charles IX et Élisabeth d'Autriche, roi et reine de France - Miniature du livre d'heures de Catherine de Médicis.

 

« Bien plus fut estrange une vision qu'il (le roi) eut un peu avant ses nopces, ainsi qu'il estoit à la chasse dans la forest de Lyon près de Rouen, très belle et plaisante : un feu s'apparut à luy de la hauteur d'une picque ; les veneurs et picqueurs s'enfuyrent, mais le Roy, n'ayant aucune frayeur, sans s'estonner, et fort asseuré, mit la main à l'espée, poursuit ce feu luy tout seul jusques à ce qu'il s'esvanouyt. Il dist après à plusieurs, comme je luy ai ouy aussi dire, qu'il n'avoit eu peur aucunement, si-non quand il eut perdu ledit feu de veuë ; et que lors, se ressouvenant d'une oraison que son précepteur luyavoit apprise en son jeune age, il commença à dire : « Deus, adjutor meus, sis mihi in Deum adjutorium meum » (Dieur, mon aide, si Dieu me vient en aide). En cette forest il avoit fait jetter les premiers fondemens de la plus superbe maison qui fut jamais en France, voire en la chrestiente, et le nomma Charleval, à cause de la situation qui est en vallée, et de son nom. »

 

feu follet 3.jpg

 

Le feu follet a longtemps été considéré comme une manifestation d'esprits malins et d'âmes en peine, venues sous formes de petites flammes hanter les forêts désertes, les marécages et les cimetières. Le mot « feu-follet » provient du latin « ignis fatuus » signifiant « feu fada ».

 

feu follet 4.jpg

 Projet du château du Roi Charles IX

 

Ce feu-follet là n’effrayât pas le roi qui, séduit par la région, décida d'acquérir sur les terres de Noyon-sur-Andelle renommée Charleval, le « val de Charles , par le roi lui-même en 1573 et située dans la vallée au confluent de l'Andelle et de la Lieure , une terre pour y faire bâtir un château dont il confia la construction à Jacques Androuet du Cerceau (1515-1585). Les travaux du plus ambitieux projet de toute la Renaissance, un édifice quatre fois plus grand que celui de Chambord, débutèrent avant 1570. Ils furent ralentis par les guerres de religion qui ravageaient alors tout le royaume. Les fondations à peine sorties de terre, la mort prématurée du roi mit un terme définitif au vaste chantier dont les vestiges disparurent rapidement.

 

 

Biblio. « Pays de Lyons, il était une forêt... » - Patrimoine Normand n°91 – 2014.

Écrire un commentaire