Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2015

Latréaumont, celui qui rêvait d'une république normande indépendante

Drôle de complot que celui de Latréaumont, non seulement c'est l'unique conspiration contre l'État qui eut lieu durant le règne du Roi-Soleil, mais c'est également l'un des rares visant l'instauration d'une république indépendante en France, la République Normande, un siècle avant la Révolution française  !

Enlever la reine et le dauphin, soulever Paris et la Normandie, renverser le roi et d'instaurer la première République normande, tel est en cet an de grâce 1674 le projet fou d'un gentilhomme normand, issu de la bourgeoisie rouennaise, le Sieur Gilles Du Hamel de Latréaumont (1627-1674).

 

complot de lautréamont louis XIV en 1670.jpg

Louis XIV en 1670 d'après Claude Lefèbvre

Latréaumont, exilé à Amsterdam pour avoir tenté un premier soulèvement des normands en 1657, cherche une autre occasion de s'opposer au gouvernement royal. Alors que Louis XIV vient de déclarer la guerre à la Hollande, avec deux de ses amis, Louis de Rohan Guémené, dit le « Chevalier de Rohan » (1635-1674) et Franciscus Van den Enden dit Affinius, un hollandais philosophe et utopiste, il met au point un projet de débarquement en Normandie. Après avoir réussi à rallier à lui quelques nobles normands, il obtient rapidement l'appui du comte de Monterrey (1640-1716), gouverneur des Pays-Bas espagnols. Il faut dire que, si le pacte qu'il lui propose comprend plusieurs exigences, notamment en moyens humains et matériels, il prévoit en échange de livrer aux Hispano-hollandais certains ports stratégiques comme ceux de Quillebeuf, du Havre, d' Honfleur et de Dieppe.

 

complot de Lautreamont armes de la maison de Rohan.png

 Armes de la Maison de Rohan

Alerté par Le Duc de Saint-Aignan, lieutenant général et gouverneur du Havre qui a fait enquêté, Louvois (1641-1691) s'empresse de prévenir le roi du complot ourdi par le gentilhomme normand. Louis XIV (1638-1715) fait arrêter les conspirateurs le 11 septembre 1674. Latréaumont, blessé lors de son arrestation à Rouen dans sa chambre à l'hôtel des Uniques, meurt des suites de ses blessures le 12 octobre 1674.

complot de lautréamont.jpg

Quant aux autres conjurés, enfermés à la Bastille, ils sont tous, à l'exception de Rohan et eu égard à son rang, soumis à la question. Condamnés pour crime de lèse-majesté, ils sont exécutés le 27 novembre 1674, devant l'entrée de la prison, rue Saint-Antoine : les nobles sont décapités et les roturiers comme Van den Enden pendus.

 

Biblio. « Le grand Bêtisier de l'Histoie de France » d'A. Dag'Naud – Larousse, 2012.

Les commentaires sont fermés.