Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2015

Un pt'it coin de parapluie...

 Un p’tit coin d’ parapluie, Contre un coin d’ paradis.
Elle avait quelque chos’ d'un ange,
Un p’tit coin d’ paradis, Contre un coin d’ parapluie.
Je n’ perdais pas au chang’, pardi !

(Chanson de Georges Brassens)

Il n'a pas été inventé par un normand et pourtant il fait partie du charme de notre paysage ! Indispensable chez nous quand « i'r pleut », se souvient-on qu'au Moyen-âge, nos aïeux, riches ou pauvres, n'avaient, pour se protéger des intempéries, que leur simple capuchon ! Car ce n'est qu'au milieu du XVIIe siècle, qu'un fabricant va avoir l'idée géniale d'adapter ce qui servait depuis l'Antiquité à se protéger du soleil, l'ombrelle ou le parasol.

 

parapluie 1.jpg

 

D'ailleurs, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, les termes « parasol » et « parapluie » vont être utilisés indifféremment l'un pour l'autre : on cite le  « parasol de toile cirée », contre la pluie donc, dans l'Inventaire du mobilier de la Couronne en 1673, mais on lit dans les dictionnaires de Richelet (1680) et de Trévoux (1771), que le parasol « sert à se défendre du soleil et de la pluie », et le parapluie « sans sens bien défini, n'est « tout au plus un parasol ». La conclusion revient à l'Encyclopédie qui précise en 1765 que : « recouvert de toile cirée, l'ustensile s'appelle parapluie, recouvert de soie, parasol » ! Cqfd !

En 1710, un parisien, Jean Marius, de la corporation des boursiers, obtient du roi Louis XIV (1638-1715), le privilège de fabriquer un parapluie pliant. Dès lors, très vite, le parapluie devient l'accessoire indispensable de la Noblesse. Son usage va s'étendre rapidement aux classes bourgeoises. Et c'est justement cette banalisation qui va le déclasser : être vu avec un parapluie signifie que l'on se promène à pied et donc qu'on ne possède pas d'équipage et qu'on n'est sans fortune !

 

parapluies 3.jpg

 

Qu'importe, le succès du parapluie ne se démentira pas. Il devient « objet d'usage » au XIXe siècle, grâce aux nombreuses améliorations techniques qui vont lui être apportées : plus de cent trois brevets d'invention et de perfectionnement entre 1808 et 1851 ! Paris, centre important de production (370 fabricants vers 1848), va passer le relais à Aurillac.

 

les_parapluies_de_cherbourg.jpg

 

A noter que cette année, la ville de Cherbourg-Octeville rend hommage à Jacques Demy (1931-1990), réalisateur du film musical « Les parapluies de Cherbourg » sorti en 1964,qui a obtenu cette année là la palme d'or du Festival de Cannes.

 

Biblio. Historia - Juillet 2005.

Les commentaires sont fermés.