Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2014

Le syndrome de Stendhal

Savez-vous que Stendhal (1783-1842), l'auteur du «  Rouge et Noir » et de « La Chartreuse de Parme », a laissé son nom à un syndrome appelé aussi « syndrome de Florence ».

stendhal1.jpg

 Stendhal (Henri Beyle) -(1783-1842)

Il s'agit là d'un trouble psychique passager qui touche certaines personnes « à la contemplation de trop de beauté »... . Pour Stendhal, ce fut l'abondance d’œuvres d'art de la Basilique Santa Croce de Florence !

syndrome de stendhal,syndrome de florence,syndrome du voyageur

 Basilique de Santa Croce, Florence

Il a lui-même explique ce qu'il avait ressenti dans ses carnets de voyage «  Rome, Naples et Florence » publiés en 1826 : « J'étais dans une sorte d'extase, par l'idée d'être à Florence, et le voisinage des grands hommes dont je venais de voir les tombeaux. Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J'étais arrivé à ce point d'émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j'avais un battement de cœur, la vie était épuisée chez moi, je marchais avec la crainte de tomber. »

stendhal3.JPG

Le syndrome de Stendhal a été décrit et nommé en 1990 par une psychiatre de Florence, le docteur Graziella Magherini. Entre 1980 et 1990, celle-ci a recensé une centaine de victimes présentant des états de folie, de confusion mentale et de souffrances psychiques diverses : vertiges, perte du sentiment d'identité et du sens de l'orientation, violentes douleurs à la poitrine, suffocations, tachycardie, hallucinations,... D'après elle, les causes de ce trouble sont " une personnalité impressionnable, le stress du voyage et de la rencontre avec une ville comme Florence », au patrimoine artistique si riche !

 

Merci aux pages Wikipédia sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.