Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2014

La bonnotte de Barfleur

Vous connaissez la bonnotte. On l'appelle aussi « la Noirmoutier » cette variété de pomme de terre précoce qui a fait la réputation de cette île bretonne. Et pourtant, le saviez-vous, la bonnotte est normande ! Elle est originaire de Barfleur, cette jolie petite cité du département de la Manche. Et ce n'est que dans les années 1920-1930 qu'elle va s'installer en Bretagne.

bonnotte 0.jpg

Triste destin d'une petite variété de pomme de terre : à partir des années 60, époque de l'introduction de la mécanisation maraîchère, elle est jugée trop fragile et bien trop petite par les producteurs. Et comme de surcroît, elle nécessite d'être récoltée à la main, ils vont l'abandonner au profit d'autres espèces plus rentables.

bonnotte 13.jpg

Heureusement, trente ans plus tard, la coopérative agricole de l'île de Noirmoutier, consciente de sa valeur patrimoniale très forte, décide de s'adresser à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). Ensemble, ils vont redonner vie à ce petit tubercule qui tire son goût si particulier d'une terre enrichie de goémon. Et c'est « La Noirmoutier » qui revient sur les marchés à partir des années 1995.

Elle se vend généralement dès la deuxième semaine de mai. Afin de conserver son goût iodé, elle nécessite de ne pas être trop cuite. Elle se marie très bien avec les crustacés, le poisson ou avec une viande en croûte de sel. Mais est délicieuse également en gratin, en purée,... ou tout simplement poêlée au beurre. D'ailleurs, et comme d'habitude, pour tous les gourmands aux babines alléchées, voici une pure recette cauchoise de pommes de terre nouvelles sautées au beurre*.

bonnotte,pomme de terre de noirmoutiers,barfleur,pommes de terre sautées au beurre

Ne lavez pas vos pommes de terre. Frottez-les simplement entre deux torchons pour enlever la peau et les laisser enveloppées dans le torchon pour qu'elles restent bien sèches et ne colorent pas.

Dans une poêle ou une sauteuse, glissez un gros morceau de beurre. Dès qu'il commence à fondre, mettre les pommes de terre, en secouant la poêle pour les enrober de beurre.

Faire cuire à petit feu, en secouant souvent pour éviter que les pommes de terre ne brûlent ou n'attachent.Quand elles sont cuites et régulièrement rissolées, les glisser dans un plat de service chaud, saler et saupoudrer de persil haché.

Bon appétit !

 

* Recette issue de « Bonnes recettes d'une famille cauchoise » de F. AUGER – Ed. Bertout -2002

Images : merci aux sites poteriegeriatrie.canalblog.com, http://www.paperblog.fr

 

Commentaires

bonjour,
pour ce qui concerne la bonnote, il est vrai qu'elle part de Barfleur et entre les 2 guerres, ce sont mes parents, maraichers, la maison "FERRIE DOPONT", qui l'expédient par le train de Cherbourg jusqu'à Challans et ensuite le camion par le passage du Gois ; Mr Alix est alors président de la cooperative de Noirmoutiers; tout cela je le sais d'un courrier de ma maman...............belle histoire, que celle de cette bonnote...............jea andre dopont

Écrit par : dopont | 24/07/2014

Merci pour ce complément d'information et bel été à vous !
Cathy

Écrit par : Cathy | 26/07/2014

Je vous approuve pour votre critique. c'est un vrai charge d'écriture. Développez .

Écrit par : MichelB | 13/08/2014

Les commentaires sont fermés.